crédit photo Voix du Nord

Canal Seine Nord Europe : le Département du Nord réaffirme son engagement en faveur du projet !

Dès le 3 février 2015, j’ai signé avec mes homologues des Départements du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise, un protocole d’engagement sur l’accompagnement et le financement du Canal Seine Nord Europe : le Nord est le premier département avec une contribution de 200 millions d’euros pour le projet !
Dès le 3 février 2015, j’ai signé avec mes homologues des Départements du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise, un protocole d’engagement sur l’accompagnement et le financement du Canal Seine Nord Europe : le Nord est le premier département avec une contribution de 200 millions d’euros pour le projet !

Lors de notre réunion du Conseil départemental du Nord du 4 juillet, nous avons adopté à l’unanimité une motion pour réaffirmer notre engagement dans le projet de Canal Seine Nord Europe.

Avec Patrick Kanner, aux côtés du Président du Conseil général du Pas-de-Calais et du Président de la Région Nord Pas-de-Calais, nous avions arraché la réalisation du projet du Canal Seine Nord Europe, annoncée par le Premier ministre à Arras le 26 septembre 2014.

Le Canal Seine Nord est un projet d’envergure pour le développement de nos territoires. Il doit permettre le passage de bateaux de 185 mètres capables de transporter 4 400 tonnes de produits céréaliers, de matériaux pour le bâtiment ou encore de déchets de la filière du recyclage et de la récupération.

Le projet est un puissant outil pour l’emploi et le développement économique de notre département et de notre grande région. Le chantier va créer 10 000 à 13 000 emplois directs et indirects par an. A l’horizon 2050, les retombées économiques du projet permettront la création de 50 000 emplois.

Nous ne pouvions pas passer à côté du projet. Dès le 3 février 2015, j’avais signé avec mes homologues des Départements du Pas-de-Calais, de la Somme et de l’Oise, un protocole d’engagement sur l’accompagnement et le financement du Canal Seine Nord Europe : le Nord, premier département financeur, s’est engagé sur une participation de 200 millions d’euros.

L’Etat et l’Europe ont suivi et se sont engagés à financer le projet pour, respectivement, un montant d’un milliard et d’1,8 milliard d’euros.

Aujourd’hui, l’objectif est de confirmer au plus vite la contribution de l’ensemble des partenaires. Le Canal est un projet d’intérêt général. Il ne doit pas être compromis par les alternances politiques qui ont pu avoir lieu. Chacun doit être responsable. Il n’y a plus de temps à perdre. Le chantier doit pouvoir être lancé dès 2017 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *