Caudry devrait mieux respirer grâce à la voie de contournement sud

Une voie de 3,3 km doit être construite au sud de Caudry, entre la 016 et la 0643 en passant par la 0115 afin de désengorger la circulation dans le centre de Caudry. À condition que le conseil, général puisse acheter les terrains nécessaires. Ce qui n’est pas encore fait.

Tout Caudrésien qui a déjà emprunté la rue Henri-Barbusse sait à quel point il s’agit de la route de tous les dangers. Surtout pour les nerfs. En cause, la circulation dense, notamment de poids-lourds, obligés de passer par là pour se rendre dans l’ouest du Cambrésis via la D643 (anciennement route nationale). Et le problème se propage jusqu’à Fontaine-au-Pire dans la rue Roger-Salengro.

Face à cette situation, le maire de Caudry, Guy Bricout, appuyé par la communauté de communes, a fait appel à la compétence en matière d’infrastructures routières du conseil général pour développer une voie de contournement par le sud de Caudry, au large du stade. « La voie doit partir de la D16, à proximité du rond-point situé près de la station de lavage à l’entrée de Caudry, contourner la commune par le sud, couper par la D115 entre Fontaine-au-Pire et Caudry et finir à la D643 », énumère Didier Manier, vice-président chargé des transports au conseil général. Trois sens giratoires doivent être construits également pour un coût total de 12.4 millions d’euros.

Blocage dans l’achat des terrains Guy Bricout a mis tout en place pour que ce projet arrive à terme: « Tout a été amené pour le conseil général: le pôle d’échange de la gare nous a permis d’obtenir le CFA. Avec le CFA, on a pu ainsi avoir la voie de contournement dont la première tranche a déjà été réalisée, explique le maire. Avec près de 400 apprentis attendus à terme dans ce CFA, cette route est indispensable pour éviter des embouteillages de bon matin.

Seulement, le reste des travaux qui doivent relier entre elles les trois départementales n’ont pas encore pu démarrer. « Le tracé est fait et les expropriation aussi. Seulement, on a un problème avec l’un des agriculteurs et on est en train de négocier pour acheter ses terres », explique Guy Bricout, qui siège également au conseil général dans la commission chargée des routes. « On est dans l’expectative pour le moment car il nous faut ces terrains pour pouvoir entamer les travaux routiers », ajoute Didier Manier.

La question qui se pose alors c’est: quand pourra-t-on emprunter cette voie? « Si l’agriculteur tombe d’accord avec nous. Les travaux débuteront début 2014. Si non, il faudra exproprier et ce sera plus long, début 2015 », pense Guy Bricout. Il faudra donc encore s’armer de patience mais comme le dit Didier Manier: « Il s’agit toujours d’un projet de longue date en matière d’infrastructure routière.

ZOOM
L’autre bénéficiaire de cette voie de contournement, c’est bien sûr la future piscine de Caudry à la sortie de la rue Henri-Barbusse. « Les bus amenant les enfants passeront par cette voie et le futur sens giratoire de la D115 », confirme Serge Warwick, à la tête du projet. « Il fallait être accessible et cela réduira le temps de trajet pour tous les autres », sourit-il. Seule ombre au tableau, la voie risque de ne pas être prête pour l’inauguration de la piscine en 2014. En cause, le retard pris sur les expropriations. Bus et voitures devront donc circuler en centre-ville.

Voix du Nord
édition Cambrai
lundi 5 novembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *