De la clause d’insertion à la cause de l’insertion

colloquePH1Partenord Habitat organisait mardi un colloque  à la gare Saint Sauveur de Lille sur le thème de l’insertion professionnelle.

2 tables rondes réunissaient des intervenants pour débattre de la mise en oeuvre de la clause d’insertion dans notre Office Public de l’Habitat et chez nos entreprises partenaires.

Président de Partenord Habitat, j’ai ouvert les travaux en revenant sur l’historique de la clause d’insertion. Notre Office s’est mobilisé dès 2003 en faveur des clauses sociales comme outil de lutte contre le chômage et l’exclusion.

Cette politique a pris de l’ampleur en 2007 avec la mise en place d’un dispositif volontariste : plus qu’un nombre d’heures à réaliser, l’objectif social a surtout consisté à élaborer de vrais parcours professionnels.

Les chiffres montrent la montée en puissance de notre politique. En 2006, 27 000 heures étaient réalisées par an avec 62 personnes en contrat. En 2011, 121 000 heures étaient assurées avec 370 personnes en contrat d’insertion. Cela concerne une forte proportion de clients-locataires de Partenord Habitat.

Evidemment, le travail n’est pas terminé. Il s’agit maintenant de transformer les contrats en CDI, d’élargir la clause d’insertion au-delà des marchés de travaux publics, de continuer à sensibiliser nos partenaires économiques. C’est ainsi que l’on pourra véritablement passer de la clause d’insertion à la cause de l’insertion.

 

Cliquez ici pour accéder au dossier de presse du colloque avec les thèmes des tables-rondes, les chiffres de l’insertion professionnelle et le rôle de Partenord Habitat.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *