Conseil Cantonal de Concertation : la réforme territoriale et les réalisations du Département à l’ordre du jour

Avec Monique Lempereur, Conseillère générale, nous avons réuni ce mercredi 1er octobre le Conseil Cantonal de Concertation de Villeneuve d’Ascq.

Nous avons d’abord balayé l’actualité et évoqué les nombreuses réalisations du Département sur notre ville. Parmi ces dossiers, nous avons évoqué :

  • La construction cet été d’un mur anti-bruit au niveau de l’échangeur Babylone afin de protéger les riverains des rues Vaillant et du Rondeloir ainsi que l’Institution Spéciale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (ISPJJ) ;
  • Le lancement prochain de la phase de concertation autour du passage en 2×2 voies de la RD 700 ;
  • L’ouverture du nouvel EHPAD de la Ritournelle sur le secteur du Recueil qui accueillera d’ici la fin décembre 73 personnes âgées (dont une vingtaine dans deux unités Alzheimer) ;
  • L’implantation d’une micro crèche d’une capacité de 10 enfants au Parc des Moulins (allée de la créativité) ;
  • L’attribution de subventions aux 4 Centres sociaux de la ville pour un montant de 11750€ dans le cadre du dispositif loisir des jeunes dans le Nord ;
  • Une série de subventions destinées aux associations sportives et culturelles de la ville.

Nous avons ensuite abordé le thème de la réforme territoriale. Sans revenir sur l’intégralité des débats, voilà ce que nous avons porté avec Monique Lempereur auprès des participants :

  •  Un nouvel acte de décentralisation avec une clarification des compétences est indispensable ;
  • Avant même de réfléchir au périmètre territorial ou aux compétences, la première revendication doit donc être une réforme permettant aux collectivités de retrouver une autonomie financière effective ;
  • Nous comprenons la volonté du Gouvernement d’assainir les comptes publics mais la contribution des collectivités territoriales doit se faire à juste proportion faute de mettre en danger l’investissement public et d’ébranler certains pans de notre économie ;
  • Nous souhaitons maintenir au Département du Nord un haut niveau d’investissement public dans la construction du budget 2015 ;
  • La réforme territoriale ne doit pas casser la péréquation entre les territoires dynamiques et les territoires les plus fragiles. Péréquation territoriale dont le Département  est actuellement le garant ;
  • Ce qui est important c’est de maintenir le double principe de proximité et de réactivité. C’est ce qui fait le succès des lois de décentralisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *