Dans La Voix du Nord : « Conseil général : un plan pour les collèges jusqu’en 2020 »

Quand la décentralisation a confié les collèges aux Départements en 1984, dans le Nord, le cadeau était empoisonné. Trente ans et bien des investissements plus tard, le conseil général vient de faire le bilan de son action dans ce domaine tout en adoptant, à l’unanimité, sa programmation pour les années qui viennent. Trente-cinq opérations sont programmées d’ici à 2020.

Acte un : le bilan. « Nous avons reconstruit ou profondément réhabilité un collège chaque trimestre depuis 1986 », résume Patrick Kanner. En première ligne figuraient une petite soixantaine de collèges « Pailleron » qu’il a fallu remplacer. Au total 103 établissements ont été reconstruits ou réhabilités et 90 demi-pensions reconstruites. L’ensemble a coûté 670millions d’euros.

Acte deux : l’actualité. Plusieurs collèges ouvriront leurs portes à la rentrée : celui de Nieppe, le collège Simone-de-Beauvoir à Villeneuve-d’Ascq, le collège Saint-Exupéry reconstruit à Hellemmes. Par ailleurs, plusieurs chantiers se poursuivent (collège Roussel à Tourcoing, nouveau collège du quartier de Moulins à Lille, collège Desrousseaux à Armentières et reconstruction du collège de Steenvoorde).

Taux d’occupation : 84 %

Les collèges les plus récents répondent à la norme HQE (haute qualité environnementale) voire BBC (bâtiment basse consommation). L’accent est également mis sur les nouvelles technologies via un plan « collèges numériques » qui débouche sur des établissements branchés. « Un tiers des collèges est équipé et les demandes se font de plus en plus pressantes », note Bernard Baudoux, le vice-président chargé des collèges.

Pour poursuivre son effort d’investissement, le conseil général du Nord va rechercher des financements complémentaires du côté de l’Union européenne, de l’État pour la politique de la ville ou encore de la Caisse des dépôts.

Le Nord compte actuellement 200 collèges publics. Leur effectif moyen est de 467 élèves, un peu en dessous de la moyenne nationale. Le taux d’occupation atteint 84 % (75 % en moyenne nationale). Plus de 60 % des collégiens sont demi-pensionnaires.

Les projections démographiques indiquent que ce taux d’occupation va atteindre son pic en 2022 avant d’amorcer une décrue progressive. Les effectifs devraient progresser dans tous les arrondissements à l’exception de celui de Dunkerque.

Source : la Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *