Dans La Voix du Nord : « Grande-Synthe : avec l’inauguration de 186 appartements, la métamorphose architecturale se poursuit »

Vendredi, trois résidences ont été inaugurées en présence de Damien Carême, maire, Didier Manier, président de Partenord Habitat, et Henri Jean, sous-préfet.
Vendredi, trois résidences ont été inaugurées en présence de Damien Carême, maire, Didier Manier, président de Partenord Habitat, et Henri Jean, sous-préfet.

« Quand je regarde les plans, je regarde ce que les habitants voient. »

C’est en ces termes que, vendredi, en présence de Didier Manier, président de Partenord Habitat, et de Henri Jean, sous-préfet, Damien Carême, maire, a inauguré les résidences Hessel, Picasso et Schweitzer : 186 appartements résolument modernes pour une offre à taille humaine alliant les dimensions architecturale, urbaine et écologique.

C’est pour pallier les différentes phases de démolition des immeubles Toulouse-Lautrec, Millet, Le Nain et Gauguin que les résidences Stéphane-Hessel et Pablo-Picasso, sites associés ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine), ont été construites. Une requalification symbolique commencée en 2007 et soulignée par Didier Manier. « Sur les 17 sites classés, on a pu voir à Grande-Synthe comment cela a évolué ces dernières années tant sur la dimension humaine qu’au niveau du développement durable. Les logements au label BBC (bâtiments basse consommation) sont d’ailleurs peu énergivores, pour le confort des locataires. »

Outre la voie à sens unique desservant les immeubles, Partenord a souhaité recréer un grand espace vert commun au cœur de la résidence Hessel. « C’est un véritable lieu de rencontre qui a été intégré dans le projet de jardins familiaux. Tout a été pensé pour que le jardinage soit facilité. Les vingt parcelles de 45 m2 sont équipées d’abris de jardin. »

L’îlot résidentialisé possède trois bâtiments de 75 appartements animés de bow-windows et balcons saillants, laqués verts.

La résidence Stéphane-Hessel est un îlot qui possède plusieurs bâtiments dans un espace résidentialisé.
La résidence Stéphane-Hessel est un îlot qui possède plusieurs bâtiments dans un espace résidentialisé.

Damien Carême a exprimé sa volonté de préserver le bien-être des occupants : « Ce sont des habitations qui ont du sens. Nous avons tenu compte de l’aspect humain avec des réalisations de deux ou trois étages, donnant du rythme. Nous constatons également la présence de l’environnement avec un plan d’eau et des espaces verts. »

L’inauguration s’est poursuivie par la visite des résidences Picasso et Schweitzer. Cette dernière s’organise autour d’un programme de 75 appartements bénéficiant d’une double orientation sud-sud-ouest. Les logements agrémentés de liaisons douces privatisées disposent de jardins en rez-de-chaussée et de larges balcons aux étages.

 Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *