Départ en retraite de Geneviève Gantois au Collège Triolo

J’ai assisté à la cérémonie pour le départ en retraite de Geneviève Gantois, principale du collège Triolo à Villeneuve d’Ascq, un collège unique qui accueille les déficients moteurs.

Nous avons pu saluer le travail d’une femme de conviction qui a porté pendant de nombreuses années un véritable projet d’établissement basé notamment sur l’intégration des jeunes déficients moteurs au sein du système scolaire.

Voici l’article de Nord Eclair qui revient sur le travail de Mme Gantois :

Bon nombre d’élèves, leurs parents, les professeurs, les partenaires, les élus de la ville, ceux du Conseil général, les amis étaient réunis autour d’elle. L’émotion était poignante, et l’humour aussi, au cœur du généreux programme qui lui était concocté. « Il nous faudrait plus d’une soirée pour vous rendre tout l’hommage que vous méritez », s’accordait à dire l’ensemble des intervenants. Un hommage rendu tour à tour en paroles, en chansons, en musique, en danse et en poésie.

La soirée s’est ouverte sur la prestation des choristes accompagnées au piano par leur professeur de chant Cécile Duez. Des choristes aussi instrumentistes, saxophones, clarinettes, congas étaient de la partie, pour transmettre : « Au collège Triolo on a l’impression d’être le bonheur sur deux pieds… Nous avons rencontré l’excellence grâce à vous… Merci, bravo, bonne fin et bon début ». Puis venait le tour des danseuses que leur professeur Madame Demassieux laissait monter sur les tables.

Jean-Paul Dierick, professeur de mathématiques et coordinateur de l’Unité Locale d’Insertion s’est attaché à retracer tous les défis tenus par la principale depuis son arrivée au collège en 2000 : « par votre travail acharné, vous avez fait fleurir le collège Triolo ». Ton de l’amitié de la part de Monsieur Bernard Derosier, député, évoquant l’engagement, la pugnacité de la principale vouée à la cause des enfants : « Ce soir, j’aimerais arrêter le temps… » Témoignage de respect et d’admiration de Monique Lempereur, conseillère générale du Nord : « j’ai été très séduite, lors de nos réunions d’équipes, par votre charisme, votre rigueur, votre sensibilité et intelligence de coeur au profit du bon sens… Vous avez dans ce collège, gravé votre passage, nous ne l’oublierons pas… » Monsieur Santraine, ancien directeur de l’école Grafteaux, a évoqué l’étroit partenariat entre les deux structures : « ensemble, nous étions deux équipes qui n’en formaient qu’une… » De nombreux autres témoignages d’élèves, de parents se sont succédé, dont celui de Madame Pelat, mère d’une élève déficiente motrice. Accompagnée à la harpe par une élève, Nolwen Briand a interprété un conte : « il était une fois madame Gantois » , remarquable hommage dont nous vous livrons un petit extrait : « Elle est arrivée, Et elle a tout changé, Portes automatisées, Ouverture débloquée, Plans personnalisés, Enfin concrétisés, Et des contrats passés… Passerelles assurées, Les jeunes ont un chemin, Qui s’ouvre désormais, Sur une vie, un métier, Une entrée au lycée.

Parce qu’ils auront croisé, Le regard d’une dame, Parce qu’elle aura semé, L’espoir et non les larmes.

De nouvelles idées, N’ont cessé d’émerger, Défendues et portées, Jamais abandonnées, Collège coloré, Le Triolo est beau, Voilà… ainsi paré, Il passe le flambeau.

Gisèle CAPRON, Nord Eclair, le 6 juillet 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *