Partenord Habitat : inauguration lilloise

J’ai inauguré samedi matin à Lille une double opération de Partenord Habitat comprenant :

– la restructuration des locaux de la gendarmerie de l’adjudant Pruvost en 36 logements et bureaux au 49 boulevard Louis XIV livrés en mai 2011,

– la réhabilitation et construction de 36 logements locatifs au 10 rue des Déportés livrés en juillet 2011 : 30 collectifs et 6 maisons individuelles.

C’était un projet phare à Lille. Les exigences esthétiques et architecturales étaient fortes : le site est chargé d’histoire. C’est le cabinet d’architectes lillois Boyeldieu Dehaene qui a imaginé cette opération délicate. L’entreprise Norpac a été chargée de la réalisation.

L’ancienne caserne boulevard Louis XIV fait partie du patrimoine lillois. Elle a 130 ans. Elle est à présent mise en valeur avec la rénovation de la façade en briques et la modernisation des bâtiments existants. Les structures intérieures ont été déconstruites puis reconstruites. Le coloris d’origine des façades a été restitué.

La résidence de la Noble Tour est également remarquable. Elle fait partie des constructions du quartier Delory réalisé dans les années 50-60 par des architectes de référence : Delannoy, Lys et Segers. La façade de la rue des Déportés a donc été conservée dans sa totalité. Côté cour, le bâtiment a été réaligné à l’arrière pour gagner de la surface et doté d’une belle façade en résille bois.

L’opération a su valoriser l’ancien tout en assurant un confort moderne avec des performances énergétiques notables. Le résultat visuel est réussi avec notamment le traitement paysager des espaces extérieurs. Les améliorations techniques sont au rendez-vous : toitures végétalisées, panneaux photovoltaïques, menuiseries mixtes bois/aluminium.

L’opération pour la résidence de la Noble Tour aura coûté 6 millions d’euros et près de 15,5 millions d’euros pour la caserne de gendarmerie de l’adjudant Pruvost. Aujourd’hui, Partenord Habitat étudie la réhabilitation de l’ancienne annexe du Commissariat central située juste à côté. A terme, 50 logements locatifs pourraient voir le jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *