Voix du Nord – Douaisis : le Département casse sa bourse pour favoriser la mobilité

COMMISSION ARRONDISSEMENT DOUAI 01.10.2013Le plan routier départemental 2011-2015 ne contourne pas l’arrondissement de Douai. Le conseil général rénove des ponts (pont de Lille à Douai, pont de Waziers, etc.), aménage des giratoires, met hors gel des chaussées, crée des voies cyclables, se penche sur le covoiturage…

1. Plante voyageuse

Le conseil général du Nord offrira, vraisemblablement l’an prochain, un voyage sans retour à l’Armérie de Haller (Armeria maritima), une plante qui se développe dans les sols pollués par les métaux lourds. Ainsi à Auby. Manque de chance pour le Département qui réalise le barreau de la liaison RD1120/120 pour fluidifier le trafic (9 000 véhicules par jour), soit environ 700 mètres linéaires, 2 m2 de pieds d’Armérie de Haller prolifèrent à cet endroit-là. La voie nouvelle (déviation de la RD 120) reliera le giratoire de la ZAC des Prés-Loribes à un nouveau giratoire rue de la Poste. Jusqu’à présent, les travaux ont donné lieu au remplacement du tablier du pont. Devant l’insistance des services de l’État à protéger la plante (une espèce invasive), le conseil général va déplacer les pieds d’Armérie de Haller hors le tracé. En 2014 viendra le temps du remblai et du voyage gratuit des pieds d’Armérie de Haller ; en 2015, celui des gros travaux. Au total, avec le pont, le Département aura déboursé 10,1 millions d’euros.

2. Pistes cyclables

Le Plan cyclable du conseil général du Nord, adopté en juin dernier, se fixe pour objectif de créer 2 000 km de voies cyclables sur le réseau routier à l’horizon 2030. Autant d’itinéraires sécurisés visant à développer la pratique du vélo. « À l’avenir, quand on fera des travaux sur une route départementale, on se posera d’abord la question de savoir pourquoi on ne peut pas faire de pistes cyclables », explique Didier Manier, vice-président du conseil général du Nord en charge des transports et infrastructures, en déplacement à Sin-le-Noble, lundi après-midi, pour présenter aux élus les grands chantiers dans le Douaisis et le schéma de mobilité. Exemple entre Cuincy et Douai. Manque un tronçon de pistes cyclables rue Berthe-Garnier à Douai jusqu’au giratoire (rues de La Motte-Julien, de Flers, avenue Denis-Cordonnier). Le Département a entamé des négociations avec trois propriétaires pour acquérir du foncier. « Ça permettra aux élèves d’aller à vélo au collège Canivez en toute sécurité », dit Didier Manier.

3. Travaux sur la RD 957

Cet été, à Marchiennes, en bas du pont qui enjambe la Scarpe, dans le sens Somain – Orchies, sur la RD 957 et sur la RD 35 vers Warlaing – Tilloy-lez-Marchiennes, le Café de la Poste a été démoli. Objet des travaux : élargir le carrefour des rues Jean-Jaurès et Hein. « Il y a eu un problème. Les Bâtiments de France refusaient la démolition du commerce. Ça a eu pour conséquence de retarder les travaux. Finalement, ils ont accepté à condition qu’à l’entrée du parking le pignon soit habillé », commentent les services du conseil général.

4. Coup de pouce

Didier Manier relève la somme : 6,4 millions d’euros. Initialement, ce sont 5,7 millions d’euros qui étaient inscrits pour refaire la voirie le long du tracé de l’extension de la ligne A du tram (Lewarde, Masny, Écaillon, Auberchicourt, Aniche). Toujours bon à prendre.

5. Covoiturage : une idée à creuser

« On commence en lançant cinq chantiers dans le Dunkerquois, explique Didier Manier. On repère où les automobilistes stationnent de manière sauvage (NDLR, avant que le conducteur ne monte à bord d’une voiture qui le conduira à bon port). Dans le même temps, le conseil général du Pas-de-Calais dresse une cartographie des futures aires de covoiturage pour que nous ayons une signalétique identique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *