Droit de réponse dans Voix du Nord à Florence Bariseau (UMP) sur la politique pour la petite enfance

Crédit photo Voix du Nord
Florence Bariseau, tête de liste UMP à Villeneuve d’Ascq, se réjouissait benoîtement dans les colonnes de la Voix du Nord du 16 décembre de l’installation d’un accueil multi-service au centre social Flers-Sart.

C’est donc l’occasion de lui rappeler le bilan du Gouvernement de Droite en matière de petite enfance. Voici ma réponse parue dans la Voix du Nord du 22 décembre :

 » Réactions en boule de neige puisque les circonstances s’y prêtent au sujet de Madame BARISEAU (UMP) qui reprend à son compte les actions « accueil multi-services au centre social Flers-Sart ». Elle écrit que la famille, et la petite enfance en particulier est un sujet qui tient à cœur de l’UMP.

Nous avons donc échappé au pire ! Heureusement que la droite a ce sujet au cœur…

Faut il rappeler que le gouvernement SARKOZY a fait le choix de déréglementer le secteur de la petite enfance ? Il a choisi d’abaisser les normes d’encadrement et de formation et de favoriser largement l’émergence du secteur privé lucratif. Il a choisi de supprimer l’accueil des enfants de 2 ans en maternelle alors que chacun connaît l’importance d’une scolarisation précoce pour la sociabilisation, l’égalité des chances, mais aussi l’accès au travail pour les jeunes mamans ! Il a choisi de supprimer 16 000 postes dans l’éducation nationale. En cette rentrée 2011, les classes des tout-petits étaient tellement surchargées qu’ils n’étaient accueillis dans certaines écoles que par demi-journée ! Il faut ajouter, des effectifs grimpant jusqu’à 37 élèves dans le primaire à Villeneuve d’Ascq. Je n’oublie pas les diminutions drastiques ( jusqu’à 60%) des aides de l’Etat pour l’accès à la cantine. Des enfants sont donc privés de repas le midi. Pire encore, de nombreux médicaments pour les bébés ne sont plus remboursés. Je cite par exemple ceux qui aident à mieux respirer en cas de bronchiolites.

Donc, oui, heureusement que ce sujet tient à cœur … car je n’ose pas imaginer ce que le service public de petite enfance serait devenu !  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *