Haro sur les chômeurs !

Après le débat sur l’identité nationale, la stigmatisation des gens du voyage et des sans-papiers, l’UMP a trouvé un nouveau moyen d’exalter les instincts primaires de l’électorat d’extrême droite : montrer du doigt les allocataires du RSA.

Le parti de Nicolas SARKOZY propose de demander aux allocataires du RSA, en contrepartie de l’allocation qu’ils perçoivent, de travailler quelques heures par semaine dans des collectivités ou des structures d’insertion. Derrière cette proposition l’idée répandue est que les allocataires du RSA vivraient de leur fainéantise sur le dos des travailleurs. Les chômeurs seraient inutiles et représenteraient une charge insupportable pour la société. Ils seraient les seuls responsables de leur situation.

La vérité est que le Gouvernement n’assume pas son échec sur l’emploi. Quand ce n’est pas la crise qui est coupable, ce sont les chômeurs eux-mêmes. À un an des élections présidentielles, la ficelle est trop grosse.

Les chômeurs sont les victimes de la crise. Ils sont les victimes d’un système financier qui favorise le profit pour quelques uns plutôt que le bien être pour tous. Ils sont victimes d’un Gouvernement qui préfère arroser les plus riches de cadeaux fiscaux plutôt que de soutenir ceux qui en ont le plus besoin.

Encore une fois l’UMP se trompe de cible. Elle monte les français les uns contre les autres. Qu’elle s’attaque au chômage plutôt qu’aux chômeurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *