Hommage à Pierre Mauroy

MAUROYPierre Mauroy est mort. C’est un pilier du socialisme français qui s’en va.

Militant infatigable de l’union de la gauche, artisan de la victoire de François Mitterrand, Premier ministre du premier gouvernement socialiste, il a porté nos plus grands espoirs. La réduction du temps de travail avec les 39h, la 5ème semaine de congés payés et la retraite à 60 ans sont quelques unes des conquêtes sociales les plus emblématiques qu’il a toujours défendues avec la même détermination, encore au Sénat pour sa dernière apparition dans l’hémicycle en 2011.

Le Nord, ses ouvriers, sa culture, ses beffrois étaient sa boussole. Pour la région, le département et sa ville de Lille, il fut le grand bâtisseur qui a inauguré le métro automatique et le TGV, arraché la construction du tunnel sous la Manche et transformé la métropole pour lui donner un nouveau souffle. Il n’y avait rien de trop beau ou de trop grand pour les femmes et les hommes du Nord.

Pierre Mauroy débordait de souvenirs politiques qu’il aimait partager. L’idéal chevillé au corps, sa parole était inestimable. Sa chaleur, son expérience et sa lucidité nous manquent déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *