La construction de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes débute

La pose de la première pierre de l’EHPAD Les jardins de Théodore, situé dans l’éco-quartier Théodore-Monod, s’est déroulée en présence de nombreux élus et des partenaires impliqués dans cette construction.

L’éco-quartier s’intègre dans la démarche menée par la commune, sur les principes du vivre ensemble et du développement durable. Le maire, Martial Vandewoestyne, a présenté cet établissement : « Cela fait plus de cinq ans que nous avons imaginé, avec nos partenaires, ce projet d’éco-quartier, avec un concept volontariste sur les plans mixité sociale et intergénérationnelle. Ce lieu de vie vise à répondre aux attentes des habitants, les plus jeunes, les plus âgés et même les plus dépendants. » « L’EHPAD accueillera quatre-vingt-une personnes âgées, a-t-il poursuivi. Il sera doté de deux unités dédiées aux malades d’Alzheimer. Le quartier comportera un ensemble de cent vingt maisons, en habitat mixte, conçues en haute qualité environnementale, avec isolation renforcée (obtention label BBC). Il comprendra une résidence senior de vingt-six logements, quarante-huit logements individuels, en locatif social, douze logements en accession à la propriété, trente-trois parcelles en lots libres, pour la construction de maisons individuelles. L’ensemble de cette démarche a été menée en concertation avec la population. »

Un partenariat

Le maire a remercié les partenaires : Parténord Habitat, Norévie, la Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité, l’Agence régionale de santé, la Communauté d’agglomération du Douaisis et souhaité une réussite au maître d’oeuvre, le cabinet d’architectes Scénario. Éric Batcave, directeur régional de la FCES, s’est ensuite exprimé : « Notre organisme sera le gestionnaire actuel et futur de l’EHPAD. Il ouvrira en juin 2013, à tout public, quel que soit le niveau de ses ressources. Une convention avec la CAF permettra l’attribution de l’APL (tarif hébergement : 63 E par jour). Une unité protégée et sécurisée de douze places hébergera les malades, au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Une unité identique dite « évolutive » sera ouverte aux malades jeunes, en début de maladie. Le PASA (pôle d’activité et de soins adaptés), autorisé depuis 2010, au foyer des Fontinettes, poursuivra son activité dans le nouvel EHPAD. Des personnes, souffrant de toutes formes de dépendance physique ou psychique, pourront aussi y être admises, du fait d’équipements spécifiques. » Didier Manier, président de Parténord Habitat, conseiller général, a affirmé que « ce projet d’excellence a comme préoccupation permanente, le vieillissement. Il doit être une cause nationale. Nous devons anticiper sinon les réveils seront difficiles. »

Favoriser la solidarité

Marc Dolez, député du Nord, a conclu les propos précédents : « Cette première pierre est exemplaire à plusieurs titres. Elle témoigne d’une volonté de la commune de favoriser la solidarité intergénérationnelle, d’une volonté de la société tout entière de prendre en considération le vieillissement de la population, d’une volonté de se projeter pour diversifier les hébergements et faire cohabiter les générations.» Les truelles, utilisées par les personnalités pour la pose de la première pierre leur ont été remises.

Voix du Nord – 19/04/12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *