La lettre de campagne de François Hollande

Mercredi
VISITE D’UN CENTRE EMMAUS, PARIS
« Etre le Président de la justice »

« Je veux être le candidat de la justice face à un président qui a été celui des inégalités », a expliqué François Hollande, lors de la visite, le 14 décembre, d’un centre d’accueil d’urgence géré par Emmaüs à Paris. « Plutôt que de répondre à l’urgence par l’urgence, je veux installer une relation durable entre l’Etat, les collectivités locales et les grandes associations » a affirmé le candidat à l’élection présidentielle. « L’innovation doit être le mot-clé, il faut inventer des politiques. Je récuse le terme d’assistanat  » a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « Parlons d’accompagnement, de transition, de suivi, de parcours qui permettent d’éviter qu’une population s’installe durablement dans la pauvreté ».

Mardi
Rencontre avec Mahmoud Abbas
« L’enjeu, la paix »

Le 13 décembre, François Hollande a rencontré Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne. En sa qualité de candidat à l’élection présidentielle en France, François Hollande a rappelé la nécessité de mener à son terme le processus de paix avec l’État d’Israël. Il a réaffirmé les conditions de la paix : la reconnaissance des deux États et la sécurité des populations.

Lundi
PIERRE MOSCOVICI
La position de renégociation est une position extrêmement réaliste

Pierre Moscovici est revenu, lundi 12 décembre, lors d’une conférence de presse, sur la volonté de François Hollande de renégocier, une fois élu, l’accord de Bruxelles : « La position de renégociation est une position extrêmement réaliste qui a des précédents, et qui peut rencontrer des interlocuteurs » dans les instances européennes.

Najat Vallaud-Belkacem
« Nous lutterons sans relâche pour créer de l’emploi »

Najat Vallaud-Belkacem était l’invitée de Michel Denisot au Grand Journal de Canal+. La porte-parole de François Hollande s’est exprimée sur l’actualité : candidature de Dominique De Villepin à la présidentielle, montée du FN, accord entre N. Sarkozy et A. Merkel…

Nicolas Sarkozy, les 15 chiffres de l’échec

Dette publique, cadeaux fiscaux, multiplication des taxes pour tout le monde, explosion du chômage, violences contre les personnes, pauvreté, abandon de l’éducation, dégringolade pour la liberté de la presse, santé, retraites, déficit de la sécurité sociale, déficit commercial, croissance, emploi industriel, précarité au travail : retrouvez et partagez les 15 chiffres qui témoignent de l’échec de Nicolas Sarkozy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *