La résidence services Les Recollectines (enfin !) inaugurée

La résidence services Les Recollectines a ouvert ses portes au mois de mai 2009.

Mais l’inauguration officielle n’a eu lieu que mercredi midi : parce que les résidants il y a un an n’étaient que cinq et parce que les responsables souhaitaient notamment attendre que les jardins soient aménagés avant d’organiser cette cérémonie. De nombreux élus locaux, du département et des représentants de Logis 62 étaient présents, ainsi qu’un public très large.

Après plusieurs années de travaux et de transformations, l’ancien couvent des Recollectines comprend aujourd’hui quarante-deux logements. Des appartements ont été aménagés dans l’ancien bâtiment entièrement réhabilité. Celui-ci comporte trois niveaux. L’agencement initial a été préservé : la salle à manger est installée dans l’ancienne chapelle et les fenêtres en ogive ont été conservées. Un jardin a été aménagé au centre du cloître. « Il était important de conserver ce patrimoine, ainsi que sa conception architecturale. Le lieu a conservé sa spiritualité », a rappelé Marcel Binoit, directeur général de Logis 62.

Des logements neufs individuels de plain-pied ont été construits pour former une aile supplémentaire, La Roseraie. Ces studios sont labellisés accessibles aux personnes handicapées. Des panneaux solaires ont été installés sur le toit, de façon à diminuer les charges. Une vue directe sur le jardin et la nature donne un cadre de vie agréable pour tous.

Les résidants ont la possibilité de prendre le repas du midi. Ils bénéficient de la présence vingt-quatre heures sur vingt-quatre d’une animatrice, peuvent participer aux activités proposées sur place et bénéficier du prêt de livres de la médiathèque. Le service convivialité de l’association Sac au dos les transporte en ville pour les courses.

Allier indépendance et vie en communauté

Dix logements sont encore disponibles : ils ne sont pas exclusivement réservés aux personnes âgées ou handicapées. Les Recollectines accueillent toute personne souhaitant allier indépendance et vie en communauté. L’ensemble est dirigé par Anne-Sophie Verwaerde.

Jacques Parent, maire et conseiller général, a souligné l’équilibre de la convention de gestion. La location des logements est gérée par Logis 62, tandis que la partie services est tenue par le centre communal d’action sociale. Le coût pour un résidant est annoncé moins élevé qu’en maison de retraite. Didier Manier, vice-président du conseil général, avoue avoir été « bluffé » par cette réalisation : « C’est un havre de paix qui a gardé son âme . »

Voix du Nord
09 juillet 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *