Nouvelles constructions aux Huttes : un bel exemple de restructuration et de réhabilitation

Samedi, Bertrand Ringot, maire, Didier Manier, président de Partenord habitat, et Christophe Bécuwe, directeur général de Partenord habitat , accompagnés de nombreux élus de la ville de Gravelines et de membres du conseil d’administration de Partenord, ont inauguré quarante-quatre logements au hameau des Huttes : vingt-quatre rue de la Brasserie-Gourdin et de la Digue Level – ou l’exemple réussi de la réhabilitation d’une friche industrielle, celle de la Brasserie Gourdin -, et vingt autres logements place Paul-Lefranc.

Pour cette dernière opération, il s’agissait de construire vingt logements afin de reloger les habitants de la résidence Voltaire, située derrière la salle des sports des Huttes, qui a été détruite et qui laissera place à la deuxième phase de réhabilitation de ce quartier.

Pour Jérôme Notebaert, adjoint au maire délégué à l’Urbanisme, « nous affichons une réelle volonté de créer un véritable coeur de quartier, ici, aux Huttes. Quant à la zone de l’ancienne brasserie Gourdin, c’est pour nous un bel exemple d’insertion de Gravelines dans son avenir, sans pour autant oublier le passé ».

Les personnalités présentes ont profité de la cérémonie pour inaugurer la rue de la Brasserie-Gourdin, en présence de la famille.

Maryse et Léon ont pris possession de leur nouveau logement rue de la Brasserie-Gourdin. « Nous sommes natifs de Grand-Fort-Philippe, mais nous résidons à Gravelines depuis trente ans. Suite au mariage des enfants, nous souhaitions trouver un logement plus petit. Nous disposons d’un grand séjour, d’un jardinet, le tout dans un quartier très calme et bien aménagé. Il y a en plus de bonnes relations avec les voisins. »
Le quartier de la gare en septembre

En septembre démarrera le programme d’aménagement du quartier de la gare avec une première phase de soixante-dix logements sur les trois cents prévus à terme.

> Quartier de la brasserie Gourdin.- Onze logements individuels, soit quatre T3, six T4 et un T5 ; treize logements collectifs, soit sept T2 et six T3.

Montant des travaux : 3 061 829 E, dont 85 % à la charge de Partenord.

> Place Paul-Lefranc.- Douze logements individuels, soit cinq T2, un T3, cinq T4 et un T5 ; huit logements collectifs, soit un T2, six T3 et un T4.

Montant des travaux : 3 230 000 E, dont 89 % à la charge de Partenord.

La voix du Nord – 23/05/12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *