Pour les socialistes du Conseil général, 2012 sera la mère des batailles

Je suis intervenu au nom des élus du Groupe Socialiste, hier, en Séance Plénière du Conseil général du Nord sur le débat d’orientation politique du mandat 2011/2014.

Notre projet départemental pour les élections cantonales avait fixé la ligne d’un Nord fort et solidaire avec un Département volontaire, présent aux côtés de la population et tirant le meilleur parti de ses territoires.

Le Conseil général vient d’adopter ses premières mesures à l’unanimité.

Bien évidemment, beaucoup de choses vont se jouer en 2012 : l’avenir de notre pacte social, l’avenir de nos services publics mais également l’avenir de la décentralisation et de nos collectivités.

Retrouvez ici le texte de mon intervention.


Article de Dominique Serra paru dans La Voix du Nord du mardi 5 juillet 2011

Conseil général du Nord : une feuille de route jusqu’en 2014

Si ce n’est pas l’état de grâce… ça y ressemble étrangement. Moins de cent jours après son élection, Patrick Kanner a vu hier un vote à l’unanimité terminer le débat d’orientation politique qui dégage les priorités du conseil général du Nord pour la période 2011-2014.

L’exercice est nouveau. On ne parlera pas des douze travaux d’Hercule mais plutôt des dix chantiers de l’assemblée départementale. Pour corser l’exercice, ces nouvelles orientations doivent se déployer sans hausse d’impôt.

Au menu des trois ans à venir figurent par exemple l’élaboration d’un plan éducatif global départemental, la mise en place de conseils cantonaux de concertation, le soutien à la création de nouvelles places d’accueil pour la petite enfance (le Département subventionne actuellement à 549 E une création de place de halte-garderie et 1 098 E une place de crèche). Le conseil général affiche son choix d’accentuer davantage l’insertion des allocataires du RSA vers les secteurs professionnels.

Autre terrain d’action : inciter à la remise sur le marché d’une partie des 60 000 logements privés vacants en développant l’agence immobilière à vocation sociale pour l’instant uniquement basée à Lille et Valenciennes.

Patrick Kanner souhaite également aider la recherche sur les maladies dégénératives en signant un contrat d’objectif avec l’Institut Pasteur. L’enveloppe « culture » du Département sera confortée pour atteindre 1 % du budget global. La contractualisation avec les territoires sera renforcée, l’accueil des apprentis dopé dans les services départementaux.

Boîte à idées

Le groupe communiste, par la voix de Charles Beauchamp, a revendiqué la paternité d’une partie de ces objectifs en y ajoutant d’autres actions vers les jeunes pour « voir plus loin » (aide au passage du permis, prise en charge d’une partie de la licence sportive, attribution d’un « trousseau » aux collégiens…).

Pour l’opposition départementale, Jean-René Lecerf a également trouvé des points de convergence dans ce débat au contenu « ambitieux mais non chiffré ». À l’entendre, l’exécutif départemental opère un discret recentrage et prend mieux en compte les contraintes économiques. Au chapitre des suggestions, le porte-parole du groupe Union pour le Nord évoque plusieurs secteurs où des coups de pouce du conseil général seraient appréciés (patrimoine remarquable, maisons d’assistantes maternelles, cours de secourisme au collège, sportifs de haut niveau, bibliothèques de partitions pour les sociétés musicales, cinémas en milieu rural…).

La boîte à idées était copieusement garnie hier avec 2014 comme horizon même si, comme l’a rappelé Didier Manier, le porte-parole du PS, « avant 2014 il y a 2012 et pour les élus socialistes, l’élection présidentielle sera la mère de toutes les batailles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *