Question d’actualité sur la casse de l’Education Nationale

Une séance plénière du Conseil général se tenait cet après midi. J’ai profité des traditionnelles questions d’actualité pour demander à Patrick KANNER quels sont les moyens du Conseil général pour stopper la casse de l’Éducation Nationale organisée par le gouvernement. Retrouvez mon intervention ci-dessus.

Monsieur le Président, Mes chers Collègues,

Depuis 4 ans, le Gouvernement a supprimé plus de 52 000 postes dans l’Education Nationale. Lors de la prochaine rentrée, la casse de l’Education Nationale continuera avec la suppression de 16 000 postes. Nous savons que cette rentrée sera très spéciale puisqu’elle est marquée par l’entrée massive de 40 000 nouveaux élèves en classe de 6ème. Cela signifie très clairement que les enfants seront scolarisés dans des classes surchargées, que l’encadrement ne sera pas à la hauteur des besoins, que des heures de cours obligatoires ne seront pas assurées. Je n’ose même pas évoquer le problème des remplacements des professeurs absents.

Aujourd’hui même nous apprenons que 4 jours après l’épreuve de philosophie du Bac, le ministère s’est rendu compte qu’il manquait d’enseignants pour corriger 3000 copies des académies de Paris, Créteil et Versailles.
On voudrait se mettre la communauté éducative à dos, on ne ferait pas mieux ! Et pourtant, ces coups durs portés à l’Education Nationale ne s’arrêtent pas là.

Dans notre académie, on s’attaque maintenant au Fonds Social Cantine. Les diminutions atteignent plus de 60% dans certains collèges. C’est dire que de nombreux enfants n’auront plus accès à la demi-pension.
Personne ne peut humainement cautionner cette décision de l’inspection académique. Elle est grave de conséquences pour les enfants dont les familles connaissent déjà de nombreuses difficultés : nous le savons.
Dans ce contexte, le Conseil Général du Nord poursuit et renforce sa politique d’aides aux familles des collégiens.

Le budget primitif 2011 prévoit une enveloppe de 6,91 millions d’euros pour défendre l’égalité des chances au collège. Le Département du Nord avait augmenté les aides à la demi-pension en 2010. Ces aides seront maintenues. Les bourses départementales augmenteront de 10%.

Mais à quoi bon ces dispositions, Monsieur le Président, Mes chers Collègues, si les conditions d’études et d’enseignement se dégradent encore ? Si les professeurs et l’encadrement font défaut ? A quoi bon défendre l’égalité des chances, faire le pari de la jeunesse et de sa formation, si nous devons constamment lutter contre une politique gouvernementale qui s’évertue à ruiner nos efforts ?
Nous devons résister ! Comment le Conseil Général compte t’il agir pour défendre les collégiens et leurs familles ?

Monsieur le Président, Mes chers Collègues je vous remercie.

En réponse à la question de Didier MANIER, Patrick KANNER, Président du Conseil Général du Nord s’est engagé à demander un rendez-vous à Madame la Rectrice. Il se rendra au Rectorat accompagné d’une délégation de Conseillers Généraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *