Défendons nos Territoires!

La décentralisation, lancée par la Gauche au début des années 80, fait consensus dans la classe politique. La droite a porté sa pierre à l’édifice. Aujourd’hui les collectivités représentent 22% des dépenses publiques et 75% des investissements.

La réforme territoriale présentée par le gouvernement est en totale rupture avec ce consensus républicain. Rupture provoquée avec un diagnostic erroné. Il s’agirait de faire des économies, d’être plus efficace. Il est vrai que notre République possède de nombreux élus, il est faux que ces élus coutent chers. La majorité est bénévole, notamment les conseillers municipaux des petites communes. La part de l’enveloppe consacrée à l’indemnisation des élus est inférieure à 0.01% des dépenses locales.

Le Département et la Région ont des rôles très différents et indispensables au bon développement des territoires. La Région s’occupe des politiques stratégiques et économiques alors que le département a une dimension plus locale basée sur la solidarité, le social et la proximité des territoires. Il n’y a pas d’efficacité à réunir ces deux entités.

La vraie raison de cette réforme est électoraliste. Le choix d’élire les conseillers territoriaux au scrutin nominal à un tour favorise une droite minoritaire mais unie face à une gauche majoritaire mais plurielle.

Je vous invite à lire la contribution de Terra Nova parue dans Libération vendredi dernier. En plus de revenir sur la réforme présentée par le gouvernement, elle ouvre le débat sur une alternative possible, un acte III de la décentralisation. Oui, il faut une réforme. Elle doit donner plus de moyens et plus d’autonomie aux collectivités territoriales. Non, il ne faut pas tout mélanger et créer une structure géante ingérable, trop éloignée des habitants et des territoires. Il faut continuer à défendre nos Régions et nos Départements.

Vous trouverez sur le blog défendons nos Territoires les positions du Parti Socialiste sur cette réforme.

Une réflexion au sujet de « Défendons nos Territoires! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *