Réunis à Lille, les Départements peuvent envisager l’avenir !

Avec Jean-Pierre Bel, Président du Sénat.
Avec Jean-Pierre Bel, Président du Sénat.

Lille et le Nord accueillent trois jours durant le congrès de l’ADF : l’Assemblée des Département de France, association qui regroupe les 101 départements de métropole et d’outre-mer. Plus d’un millier de Conseillers généraux sont attendus sur place ainsi que plusieurs ministres dont le chef du Gouvernement Jean-Marc Ayrault ; preuve que les Départements sont redevenus des acteurs politiques reconnus et respectés par l’Etat… Cela n’a pas toujours été le cas. En 2010, M. Sarkozy souhaitait les supprimer !

Chef de file de la solidarité et poids-lourds économiques, les Départements sont aujourd’hui rassurés : le Gouvernement a pris la mesure de leurs difficultés financières. Pour la première fois, il admet que la solidarité nationale doit jouer en faveur de nos collectivités qui gèrent notamment l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), le Revenu de Solidarité Active (RSA) ou encore la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Le Premier ministre doit confirmer un plan d’aide de 2 milliards d’euros sur 2 ans, essentiel dans cette période de crise pour faire face aux difficultés sociales et continuer d’investir. Pour rappel, le Nord dépense chaque année 400 millions d’euros au service de l’emploi dans la construction des collèges, la réalisation d’aménagements routiers ou l’équipement des communes.

Créés à la Révolution française, collectivités locales de plein exercice depuis les grandes lois de décentralisation, les Départements sont entrés dans une phase de réforme et de modernisation.

Pour garantir la parité dans les assemblées départementales, les Conseillers généraux vont disparaître au profit de Conseillères et Conseillers départementaux élus en 2015 au scrutin binominal. Le Nord passera ainsi de 79 à 41 cantons où seront élus des tickets composés d’une femme et d’un homme.

Impératif démocratique, les cantons seront redécoupés pour tenir compte des évolutions démographiques entre les urbains et les ruraux. Aujourd’hui, le rapport dans le Nord est de 1 à 7 entre le canton le plus et le moins peuplé. Le redécoupage se basera sur un canton moyen de 61 000 habitants avec une marge de plus ou moins 20%.

En termes d’organisation territoriale, les Départements sont un maillon de proximité qui évolue à l’image de la nouvelle coopération lancée entre le Nord et le Pas-de-Calais. Au mois de juillet 2013, les deux Départements 59 – 62 ont signé une convention de rapprochement pour avancer main dans la main sur des dossiers qui concernent les deux territoires ; par exemple : la gestion de l’eau et la lutte contre les inondations dans les Wateringues, la mise en place de lignes de bus interdépartementales ou encore la recherche commune de fonds européens… proches des besoins, efficaces et modernes, nos Départements font partie de l’avenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *