Sapeurs-Pompiers : Que la droite assume enfin sa politique d’austérité !

Le Président délégué du Service Départemental d’Incendie et de Secours du Nord a présenté ce lundi 9 novembre son plan d’austérité « Challenge 2016 » visant une économie immédiate et brutale de 12 millions d’euros dès l’an prochain.

Le service de secours n’a jamais connu une telle crise depuis la départementalisation du SDIS en 2001.

Jusqu’à présent, la gauche s’était toujours efforcée, malgré les difficultés budgétaires, de maintenir les moyens du SDIS qui est devenu grâce au Département du Nord un service public de proximité efficace et réactif : 95% de la population nordistes se situe désormais à moins de 15 minutes des sapeurs-pompiers et le temps moyen d’intervention sur zone est de 7 minutes 30 secondes (contre 9’57 en moyenne dans les 21 SDIS les plus importants).

Après une période d’investissement important et de rattrapage lié à la départementalisation, nous avions engagé un audit interne afin de proposer des pistes de réformes dans l’intérêt du service public de secours, avec le souci de maintenir les conditions de travail des sapeurs-pompiers et la qualité du service public en direction des Nordistes.

Malheureusement, Monsieur Wilmotte ne poursuit pas les mêmes objectifs.

Arrêt des investissements pour les casernes et le renouvellement du matériel, remise en cause de la rémunération des sapeurs pompiers, les économies annoncées sont sans précédent.

A terme, il s’agit d’une véritable mise en danger des Nordistes !

La droite départementale n’a de cesse de sortir l’arlésienne de la « mauvaise gestion » pour mieux s’exonérer de ses propres responsabilités. Quelle assume enfin sa politique d’austérité !

En effet, la situation est paradoxale. C’est bien la droite départementale qui choisit de creuser le déficit du SDIS en amputant la contribution départementale de 4 millions d’euros.

En l’occurrence, le véritable « challenge » pour Joël Wilmotte et Jean-René Lecerf est de réussir à renouer un dialogue social sur lequel ils ont choisi de faire l’impasse.

Télécharger le communiqué de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *