1020 postes supprimés dans l’Académie de Lille : une nouvelle inacceptable !

J’ai posé une question d’actualité cet après-midi en Séance Plénière du Conseil général du Nord sur les suppressions de postes dans l’Education Nationale à la rentrée 2012. Elles viennent d’être révélées vendredi dernier lors d’une réunion du comité technique ministériel. L’Académie de Lille est durement touchée.

« Le comité technique ministériel de l’Education Nationale s’est réuni vendredi. L’ordre du jour concernait la répartition des moyens (ou de ce qu’il en reste !) à la rentrée scolaire 2012.

Les chiffres des suppressions de postes au plan national sont donc tombés :

– 5 700 postes d’enseignants dans le premier degré,
– 6 550 postes dans le second degré,
– 400 emplois administratifs.

Au total, 12 650 postes seront encore liquidés en 2012-2013 par les fossoyeurs de l’Education Nationale après la suppression de 66 000 postes depuis 2007.

Le Gouvernement fait mine de s’inquiéter pour la perte du « triple A ». Quelle blague ! La France est aujourd’hui en train de perdre beaucoup plus. Elle perd les clés de la réussite de demain. Soyez en sûrs. Plus d’éducation, plus d’emploi : pas d’avenir pour la jeunesse de notre pays !

Les conséquences sont dures pour tout le monde. Mais plus encore dans le Nord Pas-de-Calais. L’Académie détient le nouveau record de France avec 1 020 suppressions de postes l’an prochain :

– 399 dans le premier degré,
– 589 dans le second degré,
– et 32 postes administratifs.

Notre région et notre département sont sacrifiés sur l’autel du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. C’est une honte !

Chacun sait que notre Académie a besoin d’un effort national supplémentaire : 10 000 jeunes sortent ici, chaque année sans diplôme ou formation.

Au lieu de cela, elle sera la première à éponger les suppressions de postes. Le Gouvernement inflige une double peine au Nord Pas-de-Calais. Il insulte au final notre avenir et celui de nos enfants.

Monsieur le Président, je souhaite connaître aujourd’hui votre opinion après cette nouvelle inacceptable. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *