Archives par mot-clé : Avesnois

Mon édito dans le Magazine Le Nord : « ValJoly : l’avenir du site mérite une réflexion sérieuse ! »

La privatisation du ValJoly a été annoncée à la hussarde. La nouvelle Vice-Présidente en charge du tourisme et des associations a en effet déclaré dès le 10 avril à un grand quotidien régional : « la première économie importante qu’on peut faire au niveau du Département, (…) c’est de privatiser le ValJoly, qui est un gouffre financier. »

Le ValJoly est avant tout l’un des plus beaux sites naturels du Nord. Il est la porte d’entrée du tourisme vert régional. La station touristique, créée en 2008, accueille 400 000 visiteurs par an.

Le Département a investi 21 millions d’euros, les partenaires privés 23 millions d’euros. Ils ne sont pas absents du projet du ValJoly. Ils gèrent la résidence de tourisme, le centre équestre, le centre de bien-être, le parc aventure, le restaurant mais aussi les cinq commerces de la station !

Une privatisation pure et simple pourrait mettre en péril le devenir du site. La majorité départementale souhaite-t-elle vendre au plus offrant des hectares d’espaces naturels ? Va-t-elle choisir de brader un investissement économique créateur d’emplois ?

Des évolutions ont déjà été mises en œuvre pour le fonctionnement du ValJoly. Un travail de fond doit se poursuivre sur le développement et l’attractivité de la station touristique. Mais pour cela, les partenaires privés, les collaborateurs mais surtout les acteurs du territoire doivent être écoutés !

Visite de la station touristique du ValJoly

Le 28 novembre, je me suis rendu au ValJoly afin d’assister au comité de pilotage organisé sur le barrage du ValJoly et de constater les évolutions en cours au sein de la station touristique.

imageLe Comité de pilotage a réuni une trentaine de personne, dont plusieurs Maires du territoire, membres du comité syndical du ValJoly ainsi que M. COULON, Vice Président Tourisme et M. PERAT, Président du Comité syndical du ValJoly. La barrage du Val Joly est une propriété du Département du Nord, sa gestion et son exploitation courante sont assurées par le Syndicat Mixte de la Station touristique. Afin de répondre aux obligations réglementaires qui nous incombent mais aussi d’avoir un panorama complet sur le rôle du barrage d’un point de vue économique, écologique, hydrolique, une étude d’envergure avait été lancé.

Celle-ci a confirmé le bon état du barrage et a démontré son rôle majeur dans la protection des villages situés en aval. Un scénario de gestion optimum du barrage a été calculé. Nous avons donc validé un plan de gestion hivernale du plan d’eau à la cote NGF 172 pour une protection efficace de l’aval du barrage jusqu’à Avesnes-Sur-Helpe pour les crues de 25 ans. Les Maires présents ont d’ailleurs confirmé l’importance de l’ouvrage dans l’aménagement et la protection du territoire. Des travaux de mise en conformité seront réalisés, un comité scientifique sera instauré afin d’étudier l’impact environemental de toute nouvelle evolution.

Cette étude intervient d’ailleurs alors que le ValJoly est en pleine mutation. Depuis 2 ans, de profonds changements ont été opérés grâce à Philippe LETY, ancien Président du ValJoly, Jean Luc PERAT, nouveau Président et Bruno BLUCHEAU, nouveau Directeur de la Station ains que tous ses collaborateurs de la station. Nouvelle gestion interne, réalisation de travaux importants, ou encore renouveau de la stratégie commerciale, sont quelques preuves de cette évolution. Le ValJoly se renouvelle et s’ouvre à de nouveaux investisseurs privés tels que le chef Philippe DETOURBE au « restaurant du Lac », (ancienne brasserie) qui sera d’ailleurs totalement rénové début 2015. D’autres contacts sont en cours. Nouvelle gouvernance (le Syndicat mixte laissera place, à terme, à une SPL pour plus de souplesse), nouveaux projets, nouveaux liens avec les territoires : le ValJoly accueillera sous peu un éléveur bio du territoire, en partenariat avec Philippe DETOURBE.

Je me réjouis de ces évolutions très positives pour le Département mais aussi pour l’Avesnois et ses habitants. Elles démontrent une fois encore, l’engagement du Département pour ses territoires.

A Boussières-sur-Sambre, Partenord Habitat inaugure 10 maisons neuves adaptées aux séniors et 8 nouveaux logements acquis améliorés

PH BOUSSIERES 26.04.2013Boussières-sur-Sambre est une petite commune de 523 habitants située dans l’arrondissement d’Avesnes. Les séniors y représentent une part importante : près de 18%  de la population totale. En vieillissant, certains rencontrent des difficultés à se maintenir chez eux, de manière autonome. La ville s’est donc tournée vers Partenord Habitat pour leur proposer des logements adaptés. 

10 maisons de plain-pied ont donc été bâties. La construction est traditionnelle, en briques rouges et tuiles plates avec petit jardin clôturé. Cette solution permet aux seniors, au-delà de la création d’une offre adaptée en vue d’améliorer leur qualité de vie, de se maintenir dans une commune paisible à laquelle ils sont attachés.


Parallèlement, Partenord Habitat a transformé l’ancienne école de la commune en 8 nouveaux logements individuels destinés aux familles.
 D’un point de vue architectural, les éléments typiques de l’Avesnois (pierre bleue et ardoises noires bleutées) que l’on retrouve sur le logement de fonction de l’instituteur ont été préservés. Concernant les anciennes salles de classe, d’importants travaux d’aménagement intérieur ont été réalisés.

PH BOUSSIERES 26.04.2013 bisLe projet permet ainsi de répondre aux besoins des séniors comme des familles tout en conservant la mixité générationnelle au sein de la ville de Boussières-sur-Sambre.

Ce type d’opération s’inscrit complètement dans la volonté de Partenord Habitat de répondre au plus juste aux besoins des Nordistes en termes de logement. Il s’agit également d’une déclinaison essentielle de notre partenariat avec notre collectivité de rattachement, le Conseil général du Nord, favorisant le développement du logement à loyer modéré dans les communes rurales du département.

Au total, le projet des 10 maisons neuves adaptées aux séniors aura coûté près d’1,2 million d’euros tandis que le projet de 8 nouveaux logements individuels pour les familles se chiffre à un peu plus d’1 million d’euros.