Archives pour l'étiquette cadre de vie

Contournement sud de La Chapelle : une réalisation routière exemplaire !

IMAGE 08.03.2015J’ai participé dimanche dernier à l’inauguration du contournement sud de La Chapelle d’Armentières en présence de Bernard Hazebroeck, Vice-Président de la Métropole Européenne de Lille et Maire d’Armentières, Bernard Coisne, Maire de La Chapelle et de Jean-François Legrand, Maire d’Houplines.

Le contournement est une réalisation routière exemplaire !

Sur le plan de la sécurité et de la fluidité du trafic routier, le nouveau contournement soulage la traversée d’agglomération en réduisant la circulation au cœur de la commune de La Chapelle d’Armentières. Il permet également la fermeture du passage à niveau de la rue Vigneron jugé comme le plus accidentogène du Nord.

Sur le plan du cadre de vie, le contournement permet pour les habitants du centre-ville de La Chapelle d’Armentières une réduction des nuisances liées à la pollution de l’air et à la pollution sonore. Par ailleurs, les riverains de la voie nouvelle, en particulier les résidents du lotissement du Parc, bénéficient d’un écran acoustique de protection. Il faut enfin noter que des aménagements paysagers ont été réalisés tout au long du contournement.

11035468_10203624793643596_4573031198391771591_nSur le plan du développement économique, le contournement participe à l’attractivité du territoire. Le parc d’activités d’Houplines bénéficie à présent d’une meilleure accessibilité, critère essentiel pour les investisseurs et les entreprises.

Sur le plan de la mobilité, le contournement est une opération globale qui a intégré l’ensemble des modes de transport avec, notamment, la création d’une piste cyclable et l’aménagement en 2015-2016 d’un passage inférieur au niveau du passage à niveau de la rue des Vignerons.

L’ensemble des exigences liées à la mobilité, l’environnement, au développement économique, au cadre de vie et à la sécurité routières ont été prises en compte et complétement intégrés dans le projet du contournement sud de La Chapelle d’Armentières. 

Enfin, l’opération n’a pas manqué d’associer largement les habitants du territoire, depuis la phase de conception jusqu’à la réalisation du contournement. Le chantier a reçu l’adhésion complète de la population.

D’un coût total de 23 millions d’euros, le contournement sud de La Chapelle d’Armentières a été réalisé en partenariat par le Département du Nord et la Métropole Européenne de Lille avec la participation de Réseau Ferré de France (RFF).

Logement : un premier bilan positif et de nouvelles mesures prévues !

BAILLe logement reste une urgence : 3,6 millions de Français sont mal-logés et 3,8 millions de familles vivent en situation de précarité énergétique.

Depuis l’élection de François Hollande il y a tout juste un an, plusieurs engagements pour le logement ont déjà été tenus :

–         le renforcement de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) avec un objectif de 25% de logements sociaux au lieu de 20% par commune et le quintuplement des pénalités,

–          la mise à disposition des terrains de l’État pour construire des logements,

–          le plan de rénovation énergétique des logements qui va permettre de rénover 500 000 logements par an d’ici à 2017, afin d’atteindre une diminution de 38 % de consommations d’énergie d’ici à 2020.

D’autres propositions sont mises en œuvre :

–          le soutien à la mixité sociale via la règle des trois tiers bâtis : 1 tiers social, 1 tiers en accession, 1 tiers privé,

–          le doublement du plafond du Livret A pour financer le logement social.

De nouvelles mesures vont encore aboutir dans les prochains mois. La ministre de l’égalité des territoires vient en effet de présenter jeudi dernier en Conseil des ministres un projet de loi urbanisme-logement qui sera discuté cet été au Parlement.

Voici deux mesures phares du nouveau projet :

–          l’encadrement des loyers dans les zones qui atteignent des niveaux excessifs,

–          la garantie universelle des loyers destinée à garantir les propriétaires contre les impayés tout en facilitant l’entrée et le maintien des locataires dans le logement. Les propriétaires seront donc sécurisés par une garantie qui se déclenche dès le premier impayé. Près de 80 % des impayés de loyers sont la conséquence du chômage ou de ruptures familiales, les locataires en difficulté se verront ainsi proposer un soutien et un accompagnement adaptés. 

Ce n’est pas tout. Une réforme de l’urbanisme est prévue dans le projet avec, notamment,la transformation de bureaux vides en logements, l’ajout d’un ou deux étages pour certains immeubles, la densification des quartiers pavillonnaires contre l’étalement urbain ou l’aménagement du nombre de places de stationnement par logement.

Il s’agit, à la fois, de construire des logements en plus grand nombre pour répondre aux besoins, de préserver nos espaces naturels et d’améliorer notre cadre de vie avec des logements de meilleure qualité, plus économes et durables.

Au niveau du logement social, un pacte sera conclu avec le monde HLM qui permettra d’augmenter la production de 100 000 à 150 000 logements sociaux par an d’ici à 2017.

L’Etat s’est ainsi engagé sur :

–          le maintien d’un niveau suffisant d’aides à la pierre pour financer les 150 000 logements sociaux annuels,

–          la mise en place, à compter du 1er janvier 2014, d’un taux de TVA réduit de 5% à la construction et à tous les travaux de rénovation de logements sociaux,

–          la mobilisation sans précédent d’Action Logement en faveur de la production de logements sociaux grâce à un emprunt de 3 milliards d’euros sur trois ans auprès des fonds d’épargne.

Avec l’emploi, le logement est une question prioritaire pour les Français. Le premier bilan est encourageant. Des engagements importants sont tenus. Des mesures sont mises en œuvres. D’autres sont annoncées et seront bientôt concrétisées. Nous sommes sur la bonne voie.