Archives par mot-clé : Conseil général du Nord

Département du Nord : notre feuille de route en matière d’orientations budgétaires

En 2015, comme dès 2011, notre feuille de route en matière d’orientations budgétaires reste identique. Voilà encore une nouvelle preuve de constance, de vision et d’ambition au service du Nord et des Nordistes, avec pour objectifs :

– un budget qui permette d’être au rendez vous de la solidarité et de nos compétences obligatoires,

– un budget qui soutienne des projets innovants au service des territoires et des Nordistes, somme des engagements des différents Debats d’Orientations Politiques,

– un budget qui ne fasse pas appel davantage au contribuable n

ordiste. Ce qui est proposé, c’est en 2015, pour la sixième année consécutive, de ne pas augmenter les taux de la fiscalité locale départementale,

– un budget qui maintienne un haut niveau d’investissement, pour l’avenir de notre territoire et pour l’emploi,

– et enfin, un budget qui préserve les grands équilibres financiers, car l’esprit de responsabilité, c’est celui de ne pas obérer la capacité à agir du Département dans les années à venir, et de préserver la qualité de sa signature dans les emprunts futurs.

Département du Nord : notre bilan !

A l’occasion de la Séance Plénière du 3 novembre, j’ai pu revenir sur les grandes réalisations départementales du mandat 2011-2015.

Expliquer et partager le mandat que nous ont confié les Nordistes est la ligne de conduite que s’était fixée notre assemblée. Ainsi, nous avons  inauguré une nouvelle méthode de travail à travers  la mise en œuvre de la démocratie participative au Département du Nord. En 2012, les Ateliers citoyens ont rassemblé 1000 Nordistes sur le Projet Educatif Global Départemental ; en 2013, 1200 sur la mobilité pour tous et en 2014, 1700 personnes sur la thématique du bien vieillir. Le Département est désormais à la pointe de la concertation !

Nous avons profondément rénové la gouvernance départementale avec : l’organisation chaque année d’un Débat d’Orientation Politique pour  fixer de nouvelles priorités, la convention 59/62 pour rapprocher les deux départements du Nord et du Pas-de-Calais, le nouveau dialogue avec les territoires à travers les contrats d’aménagement et de développement durable ou encore les rencontres des trois exécutifs régionaux.

Le Département est devenu une grande collectivité de projet et d’innovations au service d’un Nord fort et solidaire.

Le Nord fort que nous avons impulsé est un Nord bâtisseur. Nous avons réalisé des investissements considérables en matière d’infrastructures dans tous les territoires avec des opérations emblématiques comme le contournement de Pont-à-Marcq, du Cateau-Cambrésis ou Borres-Pradelles. Nous avons également débloqué des investissements remarquables en matière de collèges : depuis 2011, huit nouveaux collèges ont été inaugurés. Nous avons encore investi au service des communes nordistes : 454 opérations ont été financées au titre du Fonds Départemental pour l’Aménagement du Nord (volet local) pour un montant de plus de 48 millions d’euros. L’impact de l’investissement n’est pas négligeable : un million d’euros investi représente 10 emplois créés, durables et non délocalisables !

Le Nord fort que nous avons voulu construire est un Nord éco-responsable. C’est ainsi que le Département a travaillé sur des technologies de pointe, exemplaires en matière d’économie d’énergie à l’image du nouveau magasin ultra-moderne des Archives départementales, l’un des tous premiers bâtiments à énergie positive de la région !

Le Nord fort que nous avons souhaité bâtir est un Nord attractif. Pour cela, des partenariats d’excellence ont été signés avec de grands acteurs culturels mais aussi des clubs sportifs de première catégorie qui contribuent à l’image positive de notre département !

Le Nord fort que nous défendons est un Nord qui prépare l’avenir de sa jeunesse. En plus des moyens injectés pour la reconstruction, la réhabilitation et l’entretien des les collèges, nous avons maintenu l’ensemble de nos politiques volontaristes pour les collégiens et leur famille (gratuité du transport scolaire, aides à la demi-pension, bourses départementales, etc). Nous avons même innové avec la mise en place du Projet Educatif Global Départemental, le premier du genre au plan national !

Le Nord fort que nous avons imaginé est un Nord créateur d’emplois. Depuis 2011, le Département a mis en place une politique tournée vers l’activité économique avec de nombreux outils : les structures d’accompagnement, les ruches, les clauses sociales qui ont permis de proposer 250 000 heures de travail aux Nordistes en 2013 sur les chantiers départementaux !

Avec le poumon de l’activité économique, nous avons mis le social au coeur de notre action. L’idée d’un Nord fort n’a jamais été séparée de l’idée d’un Nord solidaire. Les deux sont liés. Il ne peut y avoir de société solide et prospère sans lutte contre les inégalités. Un Nord solidaire, c’est un Nord qui accompagne chacun dans un parcours d’insertion adapté. C’est un Nord qui porte l’exigence d’égalité réelle pour les personnes en situation de handicap. C’est une collectivité qui prend soin de l’enfance et qui combat toutes les exclusions.

Aujourd’hui, nous devons continuer d’agir pour un Nord ambitieux et innovant. Il faut poursuivre nos réflexions dans les domaines de l’agriculture et du développement rural, de la solidarité entre les territoires, d’environnement et de transition énergétique, de tourisme, d’Economie Sociale et Solidaire.

Le Nord doit continuer à faire preuve de volontarisme en matière de grands projets structurants à l’image du Canal Seine Nord, porteur d’emplois et d’espoir !

Continuons le travail pour un Nord fort et solidaire !

Un nouveau Président pour Partenord Habitat le 1er octobre prochain

LOGO-PARTENORDEn devenant hier Président du Conseil général, j’ai pris la décision de démissionner du Conseil d’administration de Partenord Habitat et par voie de conséquence, d’en quitter la Présidence.

Je vous invite à retrouver ci-dessous le message que j’ai tenu à adresser aux collaborateurs de Partenord Habitat et aux membres du Conseil d’administration.

*******

Mesdames, Messieurs,

 J’ai été élu ce jour Président du Conseil général du Nord.

C’est un grand honneur pour moi de présider désormais à la destinée de l’une des toutes premières collectivités territoriales du pays.

C’est aussi une lourde tâche, car le département est par excellence la collectivité qui assume le rôle de bouclier social dont les français ont tant besoin aujourd’hui. Vous le savez, les compétences du Conseil général touchent de nombreux domaines de la vie quotidienne des 2 millions et demi de Nordistes, transport, routes, collèges, action sociale et protection de l’enfance, habitat… Ces compétences sont larges et leur champ, ont été confirmés par le maintien de la clause de compétence générale qui permet au département de développer son action de la manière la plus efficace.

En temps de crise, cette mission exige de la part des élus départementaux et des services un engagement total et je sais pouvoir compter sur eux. Cet engagement total vaut bien entendu aussi pour moi. Ma conception de la gouvernance d’un Office Public de l’Habitat repose sur le lien fort qui doit exister entre le Conseil d‘Administration et les services, chacun dans son domaine de compétence et de responsabilité. Pour que s’établisse ce lien il faut de la part de chaque Administrateur un investissement conséquent, il faut de la part des professionnels des services un éclairage fiable et précis pour que les orientations les plus pertinentes puissent être choisies.

J’ai eu la chance de trouver à Partenord Habitat, cette volonté, ce professionnalisme, cette qualité d’échange et de débat. Je veux  ici vous dire combien j’ai apprécié au cours de ces quelque 13 années passées avec vous ce sens du service et en remercier chacun, Administrateur et Personnel.

Vous aurez compris que le nouveau mandat qui m’est confié ne me permet plus d’assurer la Présidence de Partenord Habitat comme je l’entends et que ce ne serait pas être fidèle à mes principes que d’en décider autrement.

Ce jour le Conseil général du Nord, sur ma proposition, a désigné Monsieur Vincent Lannoo afin de compléter la liste des Conseiller Généraux siégeant au Conseil d’Administration de notre Office. Le 1er octobre prochain le Conseil d’Administration élira donc son nouveau Président.

Ce n’est pas sans une certaine émotion que je mesure aujourd’hui le chemin parcouru au cours de ces 13 années. La modernisation de notre Office, notre organisation territoriale et de proximité, le nouveau contrat de service,  le renouvellement urbain, le développement d’un patrimoine de qualité dans les plus petites communes rurales comme dans les grandes villes, les établissements spécialisés à destination des populations les plus fragiles du fait de leur âge, de leur santé, de leurs ressources ou de leur parcours de vie sont autant de défis que nous avons pu relever dans la continuité de ce que les élus départementaux , les administrateurs et les premiers agents de l’Office ont engagé ensemble il y a près de 100 ans.

Pour m’en tenir à un seul chiffre, j’ai eu le plaisir de présider un organisme dont le patrimoine est passé au cours de cette période de 36 746 à 44 527 logements. Ce sont donc près de 8000 familles ou  personnes seules supplémentaires qui, aujourd’hui, bénéficient de votre savoir-faire de constructeur et de gestionnaire. Au moment où la crise du logement est un des facteurs d’exclusion que rencontrent nos concitoyens les plus modestes,  je partage avec vous la satisfaction d’une mission accomplie.

Vous êtes organisés, vous disposez des compétences humaines et vous avez un projet fédérateur, vous êtes donc en « ordre de marche » pour assurer l’avenir de l’Office et du logement social dans notre territoire.

Ce sont des atouts formidables au moment où s’ouvrent des perspectives passionnantes pour le logement social dans la région et pour Partenord  Habitat en particulier : la transition énergétique par la rénovation thermique de nos logements, le nouveau programme de renouvellement urbain, la qualité de service « coproduite », l’innovation sociale à travers des produits mieux adaptés à l’âge et aux capacités contributives de nos locataires, la relance de l’accession sociale à la propriété…

Autant de chantiers, autant d’actions et de réalisations à venir, autant de rendez-vous auxquels, je le sais, vous répondrez présents.

Le Conseil Général du Nord construit sa politique de l’habitat. Il s’est structuré au cours de cette mandature à cette fin et va se doter d’un Plan Départemental de l’Habitat auquel Partenord Habitat a apporté sa contribution. L’Office sera le premier partenaire de la mise en œuvre de cet outil au service d’un développement équilibré des territoires.

Vous le voyez, Partenord Habitat et sa collectivité locale de rattachement ont beaucoup en commun et le Président du Conseil général du Nord a toujours porté une attention soutenue à l’action et à l’avenir de l’Office départemental.

Ce lien est encore renforcé aujourd’hui.

Pour le service aux habitants, pour le développement des territoires, pour servir cette mission fondamentale de notre contrat social qu’est l’accès à un logement digne, abordable et de qualité, je suis convaincu que vous saurez garder le cap !

Cordialement

Didier Manier

INVITATION DU CONSEIL GENERAL DU NORD : ELECTION DU NOUVEAU PRESIDENT

Hémicycle CG 1Le Conseil général du Nord se réunira ce lundi 22 septembre pour élire son nouveau Président.

Je serai le candidat au nom du Groupe Socialiste, Radical et Apparentés du Département.

J’ai donc le plaisir de vous inviter à la Séance Plénière et vous donne rendez-vous :

ce lundi 22 septembre à 10h30
à l’Hôtel du Conseil général du Nord (Hôtel de la Préfecture)
entrée rue Jacquemars Giélée à Lille (métro République).

Didier Manier

Rentrée des collèges : à Villeneuve d’Ascq, Simone de Beauvoir vient d’ouvrir ses portes !

5A l’occasion de la rentrée scolaire, nous avons pu visiter – en présence du Président et nouveau ministre Patrick Kanner, de la député Audrey Linkenheld, du maire de Villeneuve d’Ascq Gérard Caudron ainsi que de nombreuses personnalités – le nouveau collège Simone de Beauvoir installé sur le site du Pont de Bois.

Tous les regards se sont portés vers la prouesse technologique du bâtiment : le toit, voûte semi transparente qui filtre la lumière et régule la température en fonction du temps. Le collège compte les équipements les plus modernes. Chaque classe bénéficie par exemple d’un vidéoprojecteur interactif. Au chapitre des innovations pédagogiques, une nouvelle classe bilangue anglais-allemand va ouvrir. En outre, les élèves de SEGPA bénéficieront d’un atelier cuisine et d’une superbe serre.

Simone de Beauvoir a tous les atouts pour faire oublier l’ancien collège Blum, obsolète, qui était devenu le choix par défaut des familles. A présent, la communauté éducative, les enseignants et les collégiens vont bénéficier des conditions de travail les plus favorables. C’est une véritable chance pour la réussite de tous les élèves !

7

Conseil Cantonal de Concertation de Villeneuve d’Ascq : un échange sur la culture et les musées départementaux

CCC-du-1er-juillet-1
Françoise Polnecq, Vice-Présidente à la culture entourée de Monique Lempereur et Didier Manier.

Françoise Polnecq, Vice-Présidente en charge de la culture au Département du Nord était mercredi dernier l’invitée  du Conseil Cantonal de Concertation de Villeneuve d’Ascq.

Développement de la lecture publique, gestion des archives, musées, vie culturelle en milieu rural, soutien aux acteurs culturels, promotion et préservation du patrimoine, présence artistique, grands événements… à l’exception de la médiathèque et des archives, les compétences départementales sont toutes volontaristes !

L’ambition et l’excellence départementale en matière culturelle se traduit par des équipements reconnus sur le plan national : le Musée Matisse du Cateau est ainsi classé de sa catégorie dans le palmarès du Journal des Arts !

Le Musée de Flandre à Cassel, le Forum des Sciences à Villeneuve d’Ascq, la Villa Marguerite Yourcenar, le Forum antique de Bavay ou la Maison Natale du Général De Gaulle à Lille – dont le Département vient de prendre les rênes – sont eux-aussi de véritables locomotives pour le développement et le rayonnement des territoires nordistes !

CCC-du-1er-juillet-3Françoise Polnecq a pu précisé que le Département soutenait les très nombreuses initiatives locales. 195 structures sont subventionnées. Il anime un réseau exceptionnel de développement culturel en milieu rural et joue un  rôle important pour l’accès de tous à la culture, notamment des publics prioritaires.

Françoise Polnecq a pu également évoquer la question des droits culturels qui place la culture au même rang que les autres droits de l’homme,  la liberté de penser, la liberté de religion ou d’opinion… une idée essentielle que défend le Département !

Nouvelle liaison Nieppe-Armentières : lancement des travaux !

Didier Manier présente le projet de la RD 945n.
Didier Manier présente le projet de la RD 945n, nouvelle liaison entre Nieppe et Armentières entouré de Bernard Haesebroeck et de Michel Vandevoorde.

Vice-Président en charge des transports et des infrastructures au Département du Nord, Didier Manier vient de lancer le démarrage des travaux de la RD 945n, nouvelle liaison entre Nieppe et Armentières en présence de Bernard Haesebroeck, Michel Vandevoorde et Michel Gilloen. 

Objectifs

La nouvelle liaison a plusieurs objectifs prioritaires : améliorer les conditions de circulation en détournant le trafic de la RD 933, renforcer la sécurité des usagers de la route, améliorer le cadre de vie des riverains de la RD 933, favoriser les modes doux, créer un nouvel accès à la ville d’Armentières et favoriser le développement économique du territoire.

Sans titre1Le projet

Cette opération va créer une nouvelle voie de 1,225 km. Elle permettra d’améliorer la desserte des zones d’activité alentours, de l’hôpital d’Armentières et du nouveau collège de Nieppe qui est en cours de construction. Le projet va également créer un nouvel ouvrage de franchissement de la Lys, aménager trois carrefours intermédiaires entre la nouvelle voie et la rue de la Lys, la ruelle Dufour et l’avenue Brossolette mais aussi revaloriser les espaces naturels situés de part et d’autre de la voie en bordure de la Lys.

Démarche Route durable

Ce projet sera certifié Route durable pour que la nouvelle liaison contribue positivement à la qualité de la vie, à l’aménagement de l’espace et soit pleinement intégré au paysage. Les corridors biologiques seront rétablis. Les talus seront traités spécifiquement à partir d’essences locales. Une zone d’expansion des crues de la Lys et la recréation de zones humides sont prévues. En outre, des aménagements en faveur des piétons et des 2 roues seront réalisés sur l’ensemble de l’itinéraire.

Sans titre2Prochaines échéances du projet

Les travaux viennent de démarrer. Le chantier devrait être bouclé pour une mise en service à l’été 2015. Le coût total de l’opération est évalué à un peu plus de 16 millions d’euros.

En ligne sur lenord.fr : « Embouteillages dans la métropole : s’unir pour mieux agir! »

1La première conférence mobilité métropolitaine s’est tenue le 30 janvier à La Bassée.

Sous cette bannière, les collectivités, Départements du Nord et du Pas-de-Calais, Région, Lille métropole communauté urbaine (LMCU) et Etat, se sont associées afin de mettre en commun et coordonner leurs projets pour désengorger les grands axes routiers de la métropole. Elles se réuniront ainsi une fois par an.

Nous avons fait le même constat que n’importe quel usager de la route : entrer et sortir de la métropole lilloise est de plus en plus difficile expose Didier Manier, 1er vice-président du Conseil général du Nord, chargé des transports.

En effet, selon une étude récente, le temps d’accès à Lille augmente de 8 minutes par an !

Une ligne de cars rapide sur l’A 23

Les participants de la première conférence mobilité métropolitaine, élus et techniciens de chaque collectivité, ont exposé leurs projets à court et moyen terme.

2Le Département du Nord a présenté son schéma « Mobilité liberté 2030 » adopté en juin 2013, qui propose notamment la réalisation d’une ligne de cars Arc en Ciel qui emprunteraient, après aménagements, la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A23 entre Orchies et Villeneuve d’Ascq.

Ce dispositif d’un montant de 29 millions d’euros entre dans le cadre d’un appel à projets de l’Etat. Il pourrait être mis en œuvre à l’horizon 2018 précise M. Manier, soulignant les études actuellement menées avec le Département du Pas-de-Calais pour la création d’aires de co-voiturage.

LMCU a, de son côté, entrepris les travaux de doublement de la longueur des rames de la ligne 1 du métro, avec le soutien du Département du Nord. La Région étudie la faisabilité de création d’une ligne de TER rapide entre Hénin-Beaumont et Lille tout en renforçant l’intermodalité, et l’Etat planche sur des solutions de régulation du trafic sur l’autoroute A25 (Lille – Dunkerque).

Nous avons institutionnalisée cette conférence métropolitaine dans le but que toutes les collectivités ayant compétence dans le domaine du transport et des infrastructures travaillent de concert, en totale complémentarité, pour envisager des solutions pratiques aux grands défis à relever conclut Didier Manier.

Source : lenord.fr

 

Convention des Conseils départementaux 59 / 62 : mon intervention sur les Grands Projets Structurants

Avec Dominique Dupilet et Patrick Kanner à la 2ème Convention des Départements du Nord et du Pas de Calais.
Avec Dominique Dupilet et Patrick Kanner à la 2ème Convention des Départements du Nord et du Pas de Calais.

La deuxième Convention des conseils départementaux 59/62 s’est tenue le 4 février à Lille.

Les 156 conseillers généraux du Nord et du Pas de Calais ont dressé le premier bilan des actions engagées depuis la première convention en juillet 2013 à Arras.

De nouvelles actions communes entre les deux départements ont également été lancées en matière de santé, de patrimoine bâti, de mutualisation de la commande publique ainsi qu’autour des commémorations de la Grande Guerre et d’une future opération « Grand site de France » pour valoriser le patrimoine naturel minier.

J’ai eu l’occasion de présenter en séance la feuille de route relative aux Grands Projets Structurants. Vous pouvez retrouver ici le texte complet de mon intervention.