Archives pour l'étiquette Jean-René Lecerf

Jean-René Lecerf : Docteur Jekyll à Lille ou Mister Hyde au Département ?

La Voix du Nord du 23 septembre dernier se fait l’écho de la conférence de presse de rentrée de l’opposition lilloise emmenée par le Président du Conseil départemental, Jean-René Lecerf.

Dans cet entretien, nous sommes surpris de trouver Jean-René Lecerf en pourfendeur d’une démocratie participative qui « n’existe plus à Lille ».

Pourtant, c’est bien ce même Jean-René Lecerf qui a renoncé à toute ambition de participation au Département du Nord en supprimant à la fois les Ateliers citoyens, les Conseils cantonaux de concertation et les Comités d’usagers du réseau Arc en Ciel.

Des Comités d’usagers qui auraient pu, par exemple, être consulté à l’occasion de la suppression de 550 courses sur le réseau Arc en Ciel, de la suppression de la gratuité des transports pour les collégiens en zone urbaine ou encore pour l’augmentation du prix de certains titres de transports.

Mais cette différence d’appréciation procède certainement d’un simple oubli pour celui qui décerne dans les colonnes de la presse quotidienne régionale les bons points de l’ « éthique » en politique.

Vous savez, cette même éthique qui veut qu’on augmente la Taxe foncière de 25,7% une fois élu Président du Conseil départemental après avoir fait campagne sur l’absence d’augmentation des impôts.

En la matière, les Nordistes qui reçoivent en ce moment leur avis de Taxe foncière peuvent juger sur pièce.

Alors qui devons nous croire aujourd’hui de Jean-René Lecerf ? Docteur Jekyll à Lille ou Mister Hyde au Département ? Docteur Jekyll le candidat ou Mister Hyde le Président du Conseil départemental ?

nord-fort-solidaire.fr

Mobilisé pour défendre nos Centres Sociaux : ma question en Séance Plénière du Conseil départemental

Monsieur le Président,
Chers collègues,

Nous sommes interpelés par les Centres Sociaux du Nord qui sont confrontés aux désengagements financiers du Département.

De nombreux articles de la presse quotidienne régionale s’en font l’écho :

– La Voix du Nord édition Cambrésis du 1er décembre qui titre « Centres Sociaux mobilisés parce qu’inquiets pour leur budget » ;
– Nord Eclair du 4 décembre : « Armentières: le Centre Social Les 4-Saisons veut « charger » la boîte aux lettres du Département » ;
– le gratuit 20 minutes du 7 décembre : « Lille-Des Centres Sociaux s’inquiètent de la baisse de leur budget » ;
– également la Voix du Nord du Valenciennois du 9 décembre : « Dutemple, comme les 19 Centres Sociaux, craint pour l’avenir » ;
– enfin L’Observateur et La Voix du Nord du 11 décembre sur « les Centres Sociaux inquiets pour l’avenir ».

L’inquiétude règne dans les Centres Sociaux après les annonces de restriction budgétaire.

Chers collègues de la majorité, cette politique est la vôtre. Il vous faut l’assumer comme telle.

Je le dis car certaines déclarations font planer le doute entre les responsabilités de l’actuelle et de l’ancienne majorité.

Madame la Vice-Présidente Doriane BECUE, par exemple, prétend que la précédente majorité avait prévu de baisser le financement des postes AILE de 20%.

C’est faux Madame BECUE.

Nous n’avions pas prévu la baisse mais le plafonnement des postes AILE qui avaient tendance à augmenter chaque année. C’est écrit noir sur blanc dans le budget primitif pour 2015. Pour autant les 127 postes, les 37 postes de prévention jeunesse ainsi que les 336 postes de prévention de prévention spécialisée étaient bel et bien prévus et financés. Je l’avais confirmé à M Michel BRULIN, Président des Centres Sociaux du Nord par courrier en date du 20 janvier 2015.

Je rappelle également que c’est bien votre majorité qui a décidé, à l’occasion de la réunion du 12 octobre, de baisser de près de 10% l’enveloppe allouée pour l’animation globale des Centres Sociaux. Le Groupe SRC a voté contre car nous avons jugé que la décision n’allait pas dans le sens d’un maintien et d’une pérennisation des financements octroyés par le Département.

Aujourd’hui, nous sommes toujours aussi interrogatifs sur l’avenir du partenariat entre le Département et les Centres Sociaux du Nord.

Pour rappel, les Centres Sociaux ont toujours, historiquement, bénéficié d’un soutien exceptionnel et volontariste de la part du Département.

Nous les avons toujours soutenus car ils réalisent un travail de proximité indispensable en faveur des différents publics du Département.

Les Centres Sociaux sont les partenaires de nos politiques d’insertion, de prévention jeunesse, de petite enfance et de lutte contre toutes les formes d’exclusion.

En outre, fidèles au mouvement de l’éducation populaire, les Centres Sociaux portent les valeurs de dignité humaine, de solidarité et de démocratie que nous défendons toutes et tous dans cet hémicycle et dont nous connaissons l’importance ; particulièrement dans le contexte actuel.

C’est pourquoi, Monsieur le Président, nous souhaiterions connaître vos orientations concernant le soutien aux Centres Sociaux du département qui ont des missions essentielles dans la période que nous vivons.

« Jean-René le Coucou » : réaction aux propos de M. Lecerf publiés dans La Voix du Nord édition Lille du 26 juin

Le Coucou présente cette caractéristique de faire son nid dans celui des autres.

Dans  La Voix  du Nord  du 26 juin, quelle ne fut pas ma surprise de voir Jean-René LECERF faire l’annonce d’un projet urbain initié dès 2012 entre le Département du Nord et Lille Métropole Communauté Urbaine. L’ex LMCU dont la Présidente de l’époque n’était autre que Martine AUBRY. En décembre 2013, le Département du Nord précisait encore davantage ce projet dans son « Schéma directeur immobilier des services » qui actait :

  • le principe d’un regroupement des services centraux sur le site Delory ;
  • un protocole d’accord avec l’Etat autour d’un principe d’échange immobilier entre  le bâtiment de la DREAL et l’Hôtel du Conseil Général ;
  • un droit à construire à hauteur de 5 500 mètres carrés sur l’espace libre dit « la pelouse entre l’immeuble « Le Forum » et l’Hôtel du Département ;
  • un potentiel de 7 000 mètres carrés de bureaux nouveaux après la restructuration de l’immeuble « Le Forum » ;
  • l’intégration de l’îlot Delory par LMCU dans le périmètre de la ZAC Euralille 3000 ;
  • la rentabilité économique propre de l’opération avec  même la possibilité d’y associer une opération privée sur près de 3 000 mètres carrés.

Rappelons pour l’anecdote que Monsieur LECERF et le Groupe Union Pour le Nord n’avaient pas jugé bon à l’époque de voter cette délibération.

 Je me félicite aujourd’hui de la reconnaissance par Monsieur LECERF des vertus de cette opération! Initiée par notre ancienne majorité de gauche et Martine AUBRY.