Archives par mot-clé : jeunesse

Missions locales : non au désengagement du Département !

Communiqué de Didier Manier, Président du Groupe Socialiste, Radical et Citoyen

Le 13 novembre dernier, le Conseil départemental adoptait en catimini et dans la désinformation générale une baisse de 60% des subventions de fonctionnement aux Missions locales. Notre stupéfaction a été totale en apprenant que l’enveloppe prévue en 2017 par la droite départementale s’élevait à 444 000€ contre 1 162 000€ en 2016.

Cerise sur le gâteau, c’est début novembre, en fin d’exercice budgétaire, que les Missions locales sont informées de cette baisse. Cette manière de procéder sans aucune concertation est une véritable provocation, un déni de partenariat, un coup sans précédent infligé à un acteur à la fois historique et efficace de l’insertion des jeunes.

Face à cette situation, le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen a obtenu un nouvel examen de la délibération lors de la Commission permanente le 27 novembre. Nous y avons défendu un amendement visant à rétablir les crédits destinés aux Missions locales au même niveau qu’en 2016 et à engager en 2018 un véritable dialogue sur l’évolution des missions et des financements.

Si notre amendement a été rejeté, nos arguments ont eu un certain écho dans les rangs de la majorité. En effet, contre toute attente, notre action a permis d’obtenir en séance une inscription des crédits en 2017 à hauteur de 1 million d’euros, soit une baisse de 15% (contre 440 000€ initialement, soit une baisse de 60%).

C’est un faible motif de satisfaction car le Président du Conseil départemental a annoncé clairement la couleur pour l’avenir. En 2018, plus aucun financement ne sera accordé par le Département du Nord aux Missions locales au titre du fonctionnement. C’est un désengagement que nous dénonçons avec force et qui vient s’ajouter à ceux de la Région Hauts-de-France.

Plus que jamais, les Missions locales peuvent compter sur notre soutien. Il en va de notre capacité à proposer des politiques efficaces en matière d’insertion et de retour à l’emploi en direction des Nordistes et notamment des pus jeunes !

Télécharger le communiqué de presse

 

Mobilisé pour défendre nos Centres Sociaux : ma question en Séance Plénière du Conseil départemental

Monsieur le Président,
Chers collègues,

Nous sommes interpelés par les Centres Sociaux du Nord qui sont confrontés aux désengagements financiers du Département.

De nombreux articles de la presse quotidienne régionale s’en font l’écho :

– La Voix du Nord édition Cambrésis du 1er décembre qui titre « Centres Sociaux mobilisés parce qu’inquiets pour leur budget » ;
– Nord Eclair du 4 décembre : « Armentières: le Centre Social Les 4-Saisons veut « charger » la boîte aux lettres du Département » ;
– le gratuit 20 minutes du 7 décembre : « Lille-Des Centres Sociaux s’inquiètent de la baisse de leur budget » ;
– également la Voix du Nord du Valenciennois du 9 décembre : « Dutemple, comme les 19 Centres Sociaux, craint pour l’avenir » ;
– enfin L’Observateur et La Voix du Nord du 11 décembre sur « les Centres Sociaux inquiets pour l’avenir ».

L’inquiétude règne dans les Centres Sociaux après les annonces de restriction budgétaire.

Chers collègues de la majorité, cette politique est la vôtre. Il vous faut l’assumer comme telle.

Je le dis car certaines déclarations font planer le doute entre les responsabilités de l’actuelle et de l’ancienne majorité.

Madame la Vice-Présidente Doriane BECUE, par exemple, prétend que la précédente majorité avait prévu de baisser le financement des postes AILE de 20%.

C’est faux Madame BECUE.

Nous n’avions pas prévu la baisse mais le plafonnement des postes AILE qui avaient tendance à augmenter chaque année. C’est écrit noir sur blanc dans le budget primitif pour 2015. Pour autant les 127 postes, les 37 postes de prévention jeunesse ainsi que les 336 postes de prévention de prévention spécialisée étaient bel et bien prévus et financés. Je l’avais confirmé à M Michel BRULIN, Président des Centres Sociaux du Nord par courrier en date du 20 janvier 2015.

Je rappelle également que c’est bien votre majorité qui a décidé, à l’occasion de la réunion du 12 octobre, de baisser de près de 10% l’enveloppe allouée pour l’animation globale des Centres Sociaux. Le Groupe SRC a voté contre car nous avons jugé que la décision n’allait pas dans le sens d’un maintien et d’une pérennisation des financements octroyés par le Département.

Aujourd’hui, nous sommes toujours aussi interrogatifs sur l’avenir du partenariat entre le Département et les Centres Sociaux du Nord.

Pour rappel, les Centres Sociaux ont toujours, historiquement, bénéficié d’un soutien exceptionnel et volontariste de la part du Département.

Nous les avons toujours soutenus car ils réalisent un travail de proximité indispensable en faveur des différents publics du Département.

Les Centres Sociaux sont les partenaires de nos politiques d’insertion, de prévention jeunesse, de petite enfance et de lutte contre toutes les formes d’exclusion.

En outre, fidèles au mouvement de l’éducation populaire, les Centres Sociaux portent les valeurs de dignité humaine, de solidarité et de démocratie que nous défendons toutes et tous dans cet hémicycle et dont nous connaissons l’importance ; particulièrement dans le contexte actuel.

C’est pourquoi, Monsieur le Président, nous souhaiterions connaître vos orientations concernant le soutien aux Centres Sociaux du département qui ont des missions essentielles dans la période que nous vivons.