Archives par mot-clé : Le Changement

J- 5 La primaire citoyenne à Villeneuve-d’Ascq, comment ça marche ?

Les 9 et 16 octobre, pour la première fois, le Parti Socialiste organise des primaires ouvertes à tous les citoyens pour choisir son ou sa candidat(e) aux prochaines élections présidentielles.

Tous les citoyens français inscrits sur les listes électorales avant le 31 décembre 2010 peuvent y participer, de même que les mineurs, les étrangers adhérents au PS et aux partis associés, ainsi que les mineurs qui auront 18 ans entre le 1er mars 2011 et 21 avril 2012.

Il suffit de signer une charte d’adhésion aux valeurs de la gauche et de contribuer aux frais d’organisation à hauteur d’un euro.

6 bureaux de vote sont ouverts à Villeneuve d’Ascq de 9h à 19h. Si vous votez d’habitude dans le bureau :

110 Espace République, 111 Espace République, 112 GS Bettignies, 113 GS Corneille, 114 GS Saint Exupéry, 115 GS Rameau, 116 GS Mermoz, 117 GS Léonard de Vinci : rendez-vous à la Salle Marianne, place de la République.

130 GS René Clair, 230 GS Calmette, 231 GS Calmette, 232 GS Paul Cézanne, 233 GS Camus : rendez-vous au restaurant René-Clair, rue Carpeaux.

100 Hôtel de Ville, 101 GS Verhaeren, 102 GS Paul-Verlaine, 240 GS Claude-Bernard, 241 GS Bossuet : rendez-vous à la Maison de quartier Jacques-Brel, chemin des Bergères.

203 GS Prévert, 210 GS La Fontaine, 211 GS La Fontaine, 212 GS Jean-Jaurès, 213 Maison de quartier Pasteur : rendez-vous à la Maison de quartier Pasteur, 107, rue de Babylone.

200 GS Paul-Fort, 201 GS Anatole-France, 202 GS Anatole-France, 204 GS Picasso, 220 GS Chopin, 221 GS Chopin : rendez vous au foyer du Petit-Bosquet, place de la Liberté.

120 GS Pierre et Marie Curie, 121 Foyer Rigole, 122 GS Pierre-et-Marie-Curie, 140 GS Thierry, 141 GS Taine : rendez vous à la salle des Tambourins, rue des Tambourins.

Le vote est anonyme. Le fichier électoral de la primaire sera détruit après le scrutin sous contrôle d’huissiers de justice.

Amendements du Secrétariat Fédéral au Logement sur le Projet Présidentiel 2012

Fédération PS du Nord

Secrétariat Fédéral au Logement – Didier MANIER
Propositions complémentaires au projet socialiste 2012

 

I. Notre démarche

La crise du logement se fait ressentir partout en France et en particulier dans la région Nord Pas de Calais qui concentre 10 % des demandes nationales en termes de logements sociaux et très sociaux.

En guise de réponse, le projet 2012 défend l’idée de « construire plus, construire social et construire durable ». Plusieurs priorités portent concrètement sur la problématique du logement :

12) Pour alléger la facture énergétique des Français, nous réinvestirons une partie des superprofits des groupes pétroliers dans des aides à l’isolation, le développement des énergies renouvelables et la mise en place de tarifs sociaux pour le gaz et l’électricité.

13) Pour stopper l’envolée des loyers, nous plafonnerons leur montant lors de la première location ou à la relocation, notamment dans les zones de spéculation immobilière.

14) Pour aider les jeunes adultes à se loger et à se soigner afin qu’ils réussissent leurs études, nous créerons une allocation d’étude sous condition de ressources.

Il faut également faire référence aux travaux du Forum des idées sur la ville du XXIème siècle, à l’Appel pour une autre politique du logement et au texte de la convention pour l’égalité réelle qui ont alimenté la réflexion du Parti sur le logement.

Lors de la réunion du groupe de travail le 2 mars 2011 en présence de René Vandierendonck, Audrey Linkenheld et moi-même, plusieurs thématiques ont été abordées : la nécessité de mieux réguler le secteur du logement, d’aller plus loin dans la construction et la réhabilitation face aux insuffisances du dispositif de l’ANRU, les réponses à la précarité énergétique mais aussi le logement des jeunes et la lutte contre l’habitat indigne.

A partir des travaux du PS et de notre groupe de travail, nous avons donc formulé plusieurs propositions de nature à préciser ou compléter le projet 2012.

II. Nos propositions

1) Pour lutter contre la spéculation sur le prix du foncier, la plus-value réalisée par le propriétaire lorsqu’un terrain est déclaré constructible sera redistribuée à la collectivité.

2) Pour mettre fin à la rétention foncière, un terrain déclaré constructible devra obligatoirement être bâti dans les 5 ans.

3) Pour stopper le scandale des logements vides, la taxe sur les logements vacants, créée par la loi du 29 juillet 1998, doit être rendue plus forte et encore plus progressive.

4) Pour éviter les multiplications de petits et très petits logements dans certains quartiers de nos villes, nous voulons instaurer des servitudes de taille permettant aux familles de trouver une surface adaptée.

5) Pour répondre aux besoins des Français, nous nous engageons à construire 150 000 logements sociaux supplémentaires par an qui respectent la norme BBC de maîtrise des charges énergétiques.

6) Pour favoriser la mixité sociale, nous imposerons la règle des 3 tiers dans chaque projet de construction d’une certaine taille : 1/3 de logement social, 1/3 de logement en accession sociale à la propriété et 1/3 de logement libre.

7) Pour renforcer et accélérer la loi SRU, nous relèverons à 25 % le nombre de logements sociaux dans la ville. Les sanctions seront multipliées par 5 contre les communes qui ne respectent pas le quota. Toute nouvelle ouverture d’urbanisation sera interdite tant que des mesures correctrices ne seront pas prises.