Archives par mot-clé : logement

Assemblée générale du personnel de LMH – Notre priorité : loger des habitants de la métropole au meilleur coût, en leur assurant confort et tranquillité

L’Assemblée générale du personnel de Lille Métropole Habitat a lieu chaque année. C’est l’occasion de faire le point avec l’ensemble des collaborateurs sur les réalisations et les perspectives de travail au sein de notre Office Public pour l’Habitat.

Au rang des inaugurations, LMH a livré plusieurs grands projets : la maison relais d’Anstaing, la résidence La Roseraie à Villeneuve d’Ascq, la résidence Nadaud à Roubaix ou encore l’agence Lille Est à Lille…

Nous avons également lancé la campagne d’incitation au respect qu’ont souhaité initié les collaborateurs de LMH, notamment ceux qui sont sur le terrain.

Au plan national, 2017 a été une année de changement liée aux élections présidentielles et législatives. Nous nous doutions déjà, même si le logement n’a jamais été un sujet largement débattu lors des campagnes présidentielles ces dernières années, bien qu’il fasse partie des priorités pour les Français, que nous allions vers des bouleversements importants pour les bailleurs sociaux.

Le Gouvernement a annoncé dès le courant de l’été 2017 une baisse de l’Allocation Personnalisée au Logement de 5 euros pour tous les locataires, applicable en octobre. Le dispositif de réduction du loyer de solidarité, imposée aux seuls bailleurs sociaux, coûte à LMH près de 10 millions d’euros cette année.

Il y a les chiffres et il y a aussi l’humain. A LMH, nous maintenons une politique de loyers très modérés pour être accessible à tous ceux qui cherchent un logement. Depuis 2015, nous livrons plus de 300 logements par an, sans compter les équivalents logements (foyers, résidences étudiantes…) tout en réhabilitant près de 500 logements par an.

Par ailleurs, nous n’avons pas attendu la loi ELAN pour nous rapprocher d’autres bailleurs afin de mutualiser nos moyens, grouper nos achats et vendre, raisonnablement, une partie de nos logements. Deux exemples : le travail de partenariat avec Partenord Habitat afin de dynamiser nos ventes et les rendre plus visibles et donc attractives ainsi que la création du GIE META (Mutualisation des Energies pour Transformer et Aménager) avec Vilogia opérationnel depuis le 1er juin pour travailler conjointement autour du renouvellement urbain.

LMH n’est donc pas opposé aux évolutions mais ce que nous attendons, ce sont des décisions fortes de l’Etat en matière de moyens et en matière de sécurité notamment afin d’assurer dans plusieurs secteurs la tranquillité de nos clients locataires et de garantir les conditions de travail du personnel de LMH.

Interroger nos méthodes de travail, nos objectifs, nos priorités et nos moyens afin de garantir une qualité de service à nos clients locataires est l’objet du projet d’entreprise qui sera renouvelé.

Le projet d’entreprise doit précisément rappeler et nous permettre de partager les valeurs, les missions complémentaires et les buts que nous poursuivons conjointement.

LMH doit conserver sa boussole : loger des habitants de la métropole au meilleur coût, en leur assurant confort et tranquillité. Dans ce cadre, chacun a une tâche spécifique à mener dans son environnement de travail avec des missions dont certaines sont particulièrement prenantes et complexes.

Lille Métropole Habitat et Vilogia s’associent pour le renouvellement urbain !

Didier Manier, Président de LMH et Jean-Pierre Guillon, Président de Vilogia (au centre) entourés d’Amélie Debrabandère, DG de LMH et de Philippe Rémignon DG Vilogia – 14 juin 2018

Lille Métropole Habitat (LMH) et Vilogia se sont engagés dans la création d’un Groupement d’Intérêt Economique spécialement dédié au renouvellement urbain : la META, Mutualisation des Energies pour Transformer et Aménager. Ce rapprochement entre un Office Public et une Entreprise Sociale pour l’Habitat est inédit. Il s’agit d’une première en France et d’un symbole fort dans le contexte actuel de réforme du monde HLM. Preuve que les bailleurs sociaux sont capables de développer des synergies face aux nombreux défis du logement.

Le renouvellement urbain : un enjeu partagé entre LMH et Vilogia

Les patrimoines de LMH et Vilogia représentent plus de 80 % du projet de renouvellement urbain de la métropole lilloise. Depuis des années, les deux bailleurs travaillent conjointement sur les enjeux de la politique de la ville et collaborent régulièrement sur certaines thématiques comme le relogement, les encombrants ou la tranquillité urbaine.

Vers une mutualisation des ressources

Avec la META, cette coopération va se poursuivre et s’amplifier. En effet, la nouvelle structure va assister les deux bailleurs dans la conduite des projets de renouvellement urbain, la contractualisation avec l’ANRU, les opérations d’ingénierie financières, la gestion urbaine et sociale de proximité ou encore dans la mise en œuvre d’opérations d’aménagement et de projets délégués au regard de leur complexité.

En outre, la META va permettre de mutualiser les savoir-faire complémentaires des deux bailleurs, favoriser le partage de connaissances, faire monter en compétence les équipes, capitaliser sur les meilleures pratiques et améliorer la professionnalisation de l’accompagnement social dans les quartiers en renouvellement urbain.

L’ambition de cette mutualisation est de mieux prendre en compte toutes les dimensions des projets : techniques mais aussi sociales et environnementales.

Les prochains chantiers communs

37 sites de renouvellement urbains vont être accompagnés par la META. Plusieurs sites concernent à la fois LMH et Vilogia comme par exemple le quartier Moulin à Lille, Epeule à Roubaix ou La Bourgogne à Tourcoing. Il s’agit d’accompagner dans les meilleures conditions possibles les opérations de démolitions, reconstructions et réhabilitations du patrimoine afin de garantir le succès et l’excellence des projets de renouvellement urbain. Ce sera le travail de Philippe Rémignon, Président de la META et de Christophe Cousin, son directeur entourés d’une équipe de 14 personnes issues à parité de LMH et Vilogia.

Les aides au logement responsables de tous les maux ?

Depuis quelques semaines un débat s’instaure sur le coût et l’utilité ou non des aides au logement.

Nous devons éviter comme toujours les propos à l’emporte-pièce et le danger d’une approche purement budgétaire.

De quoi parle-t-on ?

Les aides au logement représentent 30 milliard d’euros dont 19 pour l’APL (aide personnalisée au logement). Parmi ces aides, 43 % des bénéficiaires touchent l’APL , 37 % l’ ALS ( allocation logement Social ), 20 % l’ ALF ( allocation logement familial).

6,5 millions de foyers touchent donc l’APL dont 3 millions dans le parc social. Cela représente 21 % de la population et 13,5 millions de personnes.

Parmi les allocataires de l’APL, 60 % vivent sous le seuil de pauvreté et 80 % touchent moins que le SMIC !

800 000 sont des étudiants, soit 40% des allocataires. Faut-il rappeler qu’un quart de ces étudiants vivent sous le seuil de pauvreté et que 100 000 travaillent à mi-temps pour payer leurs études ! Le budget logement prend la moitié du budget mensuel d’un étudiant.

Rappelons également que les résidents en foyer EHPAD peuvent êtres allocataires de l’APL .

Le gouvernement souhaite aujourd’hui baisser de 5 euros par mois les APL. Si cette mesure devait se confirmer il y aurait 50 000 bénéficiaires en moins.

Des parlementaires estiment que l’effort demandé est indolore car limité à 5 euros par mois et donc 60 euros par an. Comme le rappelait Thierry Repentin, c’est méconnaître la réalité de milliers de familles précarisés pour qui ces 5 euros constituent une journée de reste à vivre !

Par ailleurs, rappelons que les APL ne sont pas versées si elles sont inférieures à 15 euros par mois. Par conséquent toutes les familles qui perçoivent jusqu’à presque 20 Euros par mois en seront privées avec la réforme annoncée qui les fera passer sous la barre fatidique des 15 Euros… Il s’agit alors pour ces familles d’une perte sèche de 230 à 240 euros par an !

Évidemment cette mesure toucherait les plus modestes, cette proposition est donc injuste et souffre de la comparaison avec les cadeaux faits dans le même temps aux contribuables soumis à l’ISF…

Nous le savons les APL jouent un rôle d’amortisseur économique et social. Rien ne prouve qu’une baisse mécanique des APL provoquerait une baisse des loyers.

Même si pour une minorité de propriétaire l’allocation peut représenter un effet d’aubaine, cela reste marginal. Évitons les généralisations, tous les propriétaires ne sont pas de vils spéculateurs.

Nous sommes aujourd’hui dans l’attente d’une loi logement pour l’automne, espérons que le Gouvernement et le législateur aient ces données en tête.

Didier Manier
Président de Lille Métropole Habitat

Assemblée Générale des collaborateurs de LMH : continuons à travailler dans la proximité et réactivité au service de nos clients locataires !

J’ai participé mardi après-midi au Colisée de Roubaix à l’Assemblée Générale annuelle des collaborateurs de Lille Métropole Habitat.

A cette occasion, j’ai pu rappeler les faits marquants de l’année 2016 : 

  • la nouvelle géographie des agences afin d’être plus réactif et efficace au service de nos clients locataires,
  • la revalorisation des loyers à la relocation en fonction de l’attractivité des résidences dans l’objectif de continuer d’améliorer l’entretien de notre patrimoine,
  • la signature de la Convention Intercommunale d’Equilibre Territorial avec la Métropole Européenne de Lille dans le but d’améliorer la mixité.

Mais j’ai surtout tenu à remercier le travail de terrain de nos 10 agences et l’ensemble de leurs collaborateurs car ce travail n’est pas facile et demande beaucoup de proximité et de réactivité.

Nous sommes dans une société de plus en plus exigeante et individualiste. Une société fragile aussi économiquement et socialement.

C’est tout le sens de nos missions. Il ne faut jamais oublier pour qui et pour quoi nous travaillons ensemble : loger des habitants de la métropole au meilleur coût, en leur assurant confort et tranquillité.

 

Avec Partenord, le Département renforce son action pour l’habitat des nordistes.

Ce jeudi 29 janvier, avec Vincent LANNOO, Président de Partenord Habitat et son Directeur, Christophe BECUWE, nous étions réunis pour la signature de la nouvelle convention de partenariat qui fixe les objectifs sur lesquels le Département et l’Office Public Départemental s’engageront pour les années 2015, 2016 et 2017.

Cette convention est un outil majeur de la nouvelle politique de l’habitat adoptée en décembre dernier par l’Assemblée départementale. Elle est structurée autour de 3 axes qui reprennent les orientations du Plan Départemental de l’Habitat du Nord :
–    une mobilisation soutenue pour la production de logements dans une logique d’équité territoriale,
–    la mise en œuvre de parcours résidentiels plus fluides, dans une logique de solidarité envers les publics prioritaires du Département,
–    un habitat de plus grande qualité.

Les 16,529 M € de subventions départementales permettront un effet levier conséquent. En effet, l’engagement financier de l’Office Public Départemental avec la mobilisation de ses fonds propres sera à hauteur de 22,84 M € et l’investissement total repris dans la convention sera d’environ 166 M €.

Par ailleurs, le soutien du Département s’inscrira également en lien avec le prochain programme national de renouvellement urbain (NPNRU).
L’organisation territoriale de notre pays est en pleine mutation ; les départements ont été confortés dans leur rôle de solidarité active envers les personnes et entre territoires. La nouvelle politique de l’habitat du Département s’appuiera sur cette nouvelle convention avec Partenord pour être au niveau de sa mission.

Un lundi dans le Cambrésis autour du logement et de l’économie

Je suis allé, ce lundi, à la rencontre des élus et acteurs économiques du Cambrésis à l’invitation des deux Conseillers généraux du secteur, Georges Flamengt et Delphine Bataille. Nous avons échangé autour d’un projet ambitieux d’habitat durable soutenu par le Département, à Saint-Python. J’ai ensuite visité deux entreprises à Solesmes : deux très beaux exemples d’activités, créatrices d’emplois, qui font la réussite du Nord !

1458416_898813573485372_2266410773020211543_nSur le logement, nous avons fait le point sur la requalification de la friche SASA sur Saint-Python, ancienne usine de silicones alimentaires inexploitée depuis plusieurs années. Grâce au soutien du Département, notamment en matière d’ingénierie, ce sont 30 logements en centre-bourg qui devraient sortir de terre et participer à la reconfiguration du quartier.

Ce projet d’habitat durable permettra ainsi de :

  • répondre aux besoins de logements aidés en zone rurale ;
  • encourager l’intergénérationnel et les solutions innovantes pour les ainés ;
  • valoriser le patrimoine industriel de la commune et son histoire ;
  • fournir de nouveaux aménagements paysagers aux habitants ;
  • maitriser certains débordements de la rivière située en contrebas.

Au delà du financement des études, le Département participera à hauteur de 120000€ au financement de l’opération. Partenord Habitat a par ailleurs déjà manifesté son intérêt.

Sur le volet économique, nous sommes allés à la rencontre de deux entreprises majeures à Solesmes pour rappeler notre soutien au monde économique et notre volonté de les accompagner dans leur développement. 

11382_898813666818696_8656884017176904410_nLa société AFFIVAL, leader mondial de la production et de la commercialisation de fil fourré et les équipements d’injection, emploie environ 270 salariés dont 135 en France. Pour le seul site de Solesmes, son chiffre d’affaires s’élève à plus de 80 millions d’euros. Avec Claude LENOIR, Président d’Affival, et Franck DELAVAQUERIE, Directeur du Site de Solesmes, nous avons notamment pu échanger sur la problématique des liaisons routières et des enjeux autour de l’accessibilité du site.

1964976_898813630152033_2189282455925090115_nLa société SANIEZ, fabricant de clôture, qui a su investir plusieurs millions d’euros sur le site de Solesmes pour moderniser son outil de production et améliorer sa compétitivité.  Dans ce cadre, j’ai notamment pu rappeler à Jean-Marie Saniez l’engagement qu’avait pris le Département pour maintenir un haut niveau d’investissement en 2015 et soutenir ainsi l’activité locale et les acteurs du BTP. 

Partenord Habitat – Vers un nouveau contrat de service pour nos clients-locataires !

PH 26.03.2014J’ai réuni cet après-midi dans l’hémicycle du Conseil général du Nord à Lille les membres des trois Conseils de Concertation Locative de Partenord Habitat : Flandre, Métropole et Sud.

Le sujet de la réunion concernait le nouveau contrat de service qui va être coproduit avec les associations de locataires.

Depuis plus de 15 ans, Partenord Habitat prend des engagements de qualité au travers de cette charte dont la dernière version remonte à 2005.

Il s’agit aujourd’hui de la renouveler et réaffirmer nos responsabilités pour continuer de mieux répondre aux attentes des locataires.

Coproduit avec les associations, le nouveau contrat de service va évoluer selon plusieurs principes :

– la simplicité pour qu’il soit accessible à tous,

– la réciprocité, nouveauté demandée par les associations de locataires : le client doit devenir un véritable acteur de la qualité de service, respecter ses obligations vis-à-vis de Partenord et contribuer au mieux vivre ensemble dans son quartier,

7 engagements sont déjà retenus concernant l’accueil et le suivi des demandes, la propreté, la maîtrise des charges, le suivi des travaux et notamment les travaux de réhabilitation, l’emménagement et le bien vieillir dans son logement.

Le nouveau contrat de service sera lancé dès la rentrée !

Christophe Bécuwe, directeur général de Partenord, Didier Manier et Marcel Dehoux, Vice-Président de l'Office public du logement.
Christophe Bécuwe, directeur général de Partenord, Didier Manier et Marcel Dehoux, Vice-Président de l’Office public du logement.

Dans La Voix du Nord – « Cassel : dix-huit logements sociaux sont sortis de terre »

INAUGURATION CASSEL 11.01.2014
Durant les discours, au salon d’honneur de l’hôtel de ville-crédit photo La Voix du Nord.

Samedi, à 11 h, Didier Manier, président de Partenord habitat et premier vice-président du conseil général, et René Decodts, maire, ont inauguré la résidence La Méridienne, située rue de Watten.

Ce nouveau complexe immobilier est bâti sur l’ancienne « Cité d’urgence », sortie de terre en 1955, suite à l’appel de l’abbé Pierre. Partenord habitat s’est porté acquéreur d’une maison individuelle voisine, ce qui a permis d’étendre l’emprise totale à 2 200 mètres carrés.

Son coût total, de 2 183 130 €, a été financé par divers partenaires : le conseil général (à hauteur de 137 620 €), Vilogia (77 990 €), la ville de Cassel (54 000 €). Partenord habitat a pris en charge le solde de 1 913 520 €.

L’architecture flamande respectée

Les travaux ont débuté en juin 2011 et ont abouti à la construction de deux maisons de type 5 et de seize appartements allant du type 2 au type 4, qui ont été livrés entre septembre et novembre 2013. Les matériaux mis en œuvre respectent l’image traditionnelle de l’architecture flamande. La résidence est proche du centre-ville, des commerces et des écoles. Chaque logement dispose d’une place de stationnement.

Source : La Voix du Nord

Audrey Linkenheld : « Réguler pour mettre fin à la loi de la jungle sur le logement »

Audrey Linkenheld, notre députée de la deuxième circonscription nous fait partager dans La Voix du Nord son travail de rapporteure sur le projet de loi « ALUR » pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové.VDN VdA 26.09.2013

Source : lavoixdunord.fr