Archives par mot-clé : Partenord Habitat

Plan logement : danger pour les HLM !

Le Gouvernement a dévoilé les premières mesures de son Plan logement parmi lesquelles figurent une baisse des APL pour les bénéficiaires des logements sociaux qui pourrait atteindre une cinquantaine d’euros par mois.

Pour rendre cette baisse indolore, le Gouvernement souhaite imposer une baisse équivalente des loyers aux organismes HLM. Pour l’ensemble des bailleurs, cette baisse équivaudrait à une perte sèche de l’ordre de 1 à 2 milliards d’euros. Une somme colossale qui risquerait de mettre à mal les programmes en cours de construction de logements neufs, les réhabilitations et même l’entretien courant du patrimoine.

Tout ceci ne concerne bien sûr que le parc social. Aucune piste d’économies n’est, pour l’instant, envisagée pour le parc locatif privé, où les allocations logement financent pourtant des loyers toujours plus chers.

Un deux poids deux mesures qui est profondèment injuste et innaccpetable. Finalement, il s’agit de gaire payer au secteur HLM, dont les loyers sont réglementés et abordables, les excès et dérives des prix des loyers du parc privé. On marche sur la tête et ce sont les français les plus modestes qui, une nouvelle fois, en supporteront les conséquences.

Retrouvez ci-dessous la conférence de presse que j’ai donné à ce sujet en tant que Président de Lille Métropole Habitat avec Max-André Pick, Président de Partenord Habitat :

Retrouvez également ici mon interview dans la matinale de France Bleu Nord du lundi 18 septembre

 

Retrouvez ici l’article de La Voix du Nord – Face au plan logement les bailleurs sociaux LMH et Partenord Habitat montent au créneau

Reportage : « Faute d’ascenseurs, un bailleur fait appel à des… porteurs »

Environ 600 personnes sont privées d’ascenseurs dans une résidence de Loos, en banlieue lilloise. En cause, des travaux de réhabilitation qui vont durer trois semaines et transforment chaque sortie en ascension pour les habitants du douzième étage. Le bailleur leur a cependant proposé une solution.

Habiter au douzième étage est devenu un calvaire pour des habitants d’une résidence de Loos, en banlieue lilloise. Depuis que les ascenseurs sont entrés en période de travaux de réhabilitation pour 3 semaines, 600 résidents ont le droit à des séances de musculation forcée au moment de gravir les marches pour rejoindre leur logement.

Pour Jean-Claude et son épouse Marie-Claude, 65 ans, l’ascension jusqu’au douzième palier, qui est malheureusement le leur, est devenue mission impossible. Ils témoignent au quotidien « La Voix du Nord »ne sortir « plus qu’une fois par jour, le matin ». Pour arriver jusqu’à son appartement, le couple doit « faire une pause à chaque étage ».

Ce qui inquiète Jean-Claude, c’est son opération du cœur qui doit avoir lieu d’ici un mois. Si les travaux ont pris du retard, il se demande bien comment il fera pour rentrer chez lui. Certaines familles et des personnes malades ont déjà quitté leur logement, le temps des travaux, affirme le quotidien.

Des porteurs à la rescousse

Le bailleur de la résidence (Partenord) n’avait pas le choix, il fallait effectuer ces travaux. Selon le chef de chantier d’Otis, prestataire appelé par Partenord pour effectuer la rénovation : « Les machines sont vétustes et selon la loi SAE (sécurité ascenseurs existants) le bailleur a l’obligation de les rénover. C’est de la prévention », a-t-il déclaré au quotidien du Nord.

Alors pour que la pilule passe mieux, le bailleur a fait appel à des porteurs via l’association villeneuvoise « Tremplin vers l’Emploi responsable ». David est l’un d’entre eux, son rôle : porter les sacs de provisions des habitants de 52 appartements. Malheureusement pour les habitants, seuls les sacs de provisions ont le droit à une assistance lors de l’ascension, interdiction formelle de monter une poussette avec un enfant à l’intérieur ou de donner le bras à une personne âgée, question d’assurance…

Dix heures par jour, avec ses collègues, David patiente dans le hall près des boîtes aux lettres à l’affut de cabas ou de sacs parfois lourds : « Ça fait du bien de retravailler un peu, de rendre service aux gens », explique-t-il aux caméras de TF1. Faute d’élévateur, il a la bénédiction des locataires de l’immeuble.

Voici le lien direct du reportage : http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/des-porteurs-au-secours-de-600-habitants-prives-d-ascenseur-en-8481851.html

Présidence de LMH – Continuer à défendre les valeurs et renforcer les missions du logement social !

congre-hlmSuite à mon élection à la présidence de LMH mardi dernier, je tenais à communiquer publiquement des précisions que me semblent importantes, tout particulièrement dans la période actuelle :

– en préalable, je souhaite rappeler que les fonctions de président d’office public de l’habitat s’exercent à titre gratuit : je ne perçois aucune indemnité ;

– je suis un militant du logement social : à ce titre, j’assume des responsabilités à  l’Association pour le Développement des OPH des régions Nord – Pas-de-calais – Picardie ainsi qu’à la Fédération Nationale des Offices Publics de l’Habitat pour défendre, sur la scène nationale comme locale, le rôle et les missions du logement social ;

– en aucun cas, mon élection à la tête de l’OPH de Lille Métropole ne remet en cause l’existence de chacun des deux offices publics : LMH ou Partenord Habitat qui sont dotés d’une gouvernance propre ;

– j’ajoute qu’il est prématuré – le projet de réforme territoriale n’étant pas encore voté et le cadre législatif demeurant incertain – de répondre à des questions que ne se posent pas actuellement ;

– en revanche, nos deux offices publics du logement partagent une même mission d’intérêt général et je souhaite bâtir des coopérations, des partenariats, partager des savoir-faire afin d’être plus efficaces et de continuer à mieux répondre aux attentes de nos concitoyens !

Retrouvez ici le texte intégral de mon courrier.

 

 

Partenord Habitat : un partenariat renouvelé avec la Gendarmerie nationale !

PH 06.05.2014
Didier Manier et le colonel Jude Vinot pour la Gendarmerie nationale signent le nouveau protocole de partenariat.

Je viens de signer, cet après-midi,  un nouveau protocole de partenariat avec le colonel Jude Vinot.

Depuis plusieurs décennies, Partenord Habitat met des ensembles immobiliers à la disposition de la Gendarmerie Nationale. La caserne la plus ancienne date de 1963, à Cousolre. Notre patrimoine a représenté jusqu’à 54 sites, correspondants à l’hébergement de presque la moitié des effectifs de gendarmerie du département.

Suite à la réorganisation des périmètres police/gendarmerie et la remise à disposition de certaines casernes, l’Office départemental a gardé la gestion de 29 sites. 23 casernes ont été rendus à Partenord pour les transformer en logements sociaux.

Au début des années 2000, Partenord Habitat et la Gendarmerie nationale ont décidé de mettre en œuvre une stratégie patrimoniale concertée pour optimiser la qualité des immeubles dans le cadre d’une vision à court, moyen, et long terme du devenir des casernes.

Sur ces dix années (2003- 2013) : près de 7 millions d’euros ont été consacrés à l’entretien et à la remise à niveau de l’ensemble des casernes de gendarmerie. A quoi s’ajoute le montant des investissements en réhabilitation / amélioration d’environ une quinzaine de casernes pour un peu plus de 4 millions d’euros,  plus  celle de Lille située boulevard Louis XIV pour 15 millions et demi d’euros.

Partenord a également investi dans le renouvellement du parc dédié à la gendarmerie avec la construction de nouvelles casernes comme Orchies livrée en 2012 ou Watten inaugurée en décembre 2013. D’autres projets sont en cours notamment sur les communes de Le Quesnoy et Bavay.

Aujourd’hui, ce protocole est renouvelé pour une période de 10 ans.

Il s’agit de poursuivre notre partenariat, de continuer d’améliorer la qualité des ensembles immobiliers mis à disposition des gendarmes tout en prenant en compte les nouvelles exigences en matière d’économie d’énergie ou de normes pour les personnes à mobilité réduite !



Rendez-vous pour la Journée du développement durable avec Partenord Habitat !

Dév Durable PartenordPartenord Habitat célèbre aujourd’hui la journée du développement durable, l’occasion pour tous les clients-locataires de s’engager et d’agir pour l’environnement à travers une action concrète.

Pose d’un composteur collectif, marche pédestre pour découvrir la biodiversité, opération propreté, plantation dans les espaces verts, dégustation de produits locaux ou goûter bio, ateliers ludiques sur la consommation d’eau ou d’électricité, jardinage, etc : le programme des animations est bien rempli !

Il s’agit – dans l’ensemble du département du Nord – de sensibiliser les habitants au respect de la nature et du cadre de vie, d’enseigner les éco gestes aux locataires et de montrer que le développement durable peut se vivre au quotidien sans être une contrainte… bien au contraire !

Cliquez ici pour retrouver le programme des activités sur partenordhabitat.fr.

 

 

Partenord Habitat – Vers un nouveau contrat de service pour nos clients-locataires !

PH 26.03.2014J’ai réuni cet après-midi dans l’hémicycle du Conseil général du Nord à Lille les membres des trois Conseils de Concertation Locative de Partenord Habitat : Flandre, Métropole et Sud.

Le sujet de la réunion concernait le nouveau contrat de service qui va être coproduit avec les associations de locataires.

Depuis plus de 15 ans, Partenord Habitat prend des engagements de qualité au travers de cette charte dont la dernière version remonte à 2005.

Il s’agit aujourd’hui de la renouveler et réaffirmer nos responsabilités pour continuer de mieux répondre aux attentes des locataires.

Coproduit avec les associations, le nouveau contrat de service va évoluer selon plusieurs principes :

– la simplicité pour qu’il soit accessible à tous,

– la réciprocité, nouveauté demandée par les associations de locataires : le client doit devenir un véritable acteur de la qualité de service, respecter ses obligations vis-à-vis de Partenord et contribuer au mieux vivre ensemble dans son quartier,

7 engagements sont déjà retenus concernant l’accueil et le suivi des demandes, la propreté, la maîtrise des charges, le suivi des travaux et notamment les travaux de réhabilitation, l’emménagement et le bien vieillir dans son logement.

Le nouveau contrat de service sera lancé dès la rentrée !

Christophe Bécuwe, directeur général de Partenord, Didier Manier et Marcel Dehoux, Vice-Président de l'Office public du logement.
Christophe Bécuwe, directeur général de Partenord, Didier Manier et Marcel Dehoux, Vice-Président de l’Office public du logement.

Partenord Habitat-Faubourg de Béthune à Lille : Visite des nouveaux aménagements du parvis Courteline et du Square Babeuf

photo 2J’ai visité samedi avec Patrick Kanner les nouveaux aménagements du parvis Courteline et du Square Babeuf au coeur des cinq résidences Partenord Habitat du Faubourg de Béthune à Lille.

Partenord Habitat compte plus de 450 logements dans le quartier. Bâtis en 1959, ils ont bénéficié d’un grand plan de réhabilitation en 2005. 13 millions d’euros ont été investis pour transformer en profondeur les cinq résidences et assurer le retraitement des extérieurs du bâtiment, des parties communes, des abords complété par de nouveaux aménagements paysagers et piétonniers.

En 2006, nous avons poursuivi nos investissements sur le quartier avec la création  de nouveaux locaux pour notre point service, une toute nouvelle agence installée au coeur du patrimoine  et enfin l’implantation sur la résidence Babeuf, d’une Antenne du Centre Social Concorde, en 2008.

photo 1L’Office a souhaité engager de nouveaux travaux d’aménagements, square Babeuf et rue Courteline afin de poursuivre cette dynamique d’amélioration de la vie quotidienne des clients-locataires de Partenord. Ces espaces, fortement dégradés, nécessitaient une intervention technique forte. Ce projet a fait l’objet d’un travail de réflexion et de conception en étroite collaboration avec Lille Communauté Urbaine et la Ville de Lille. Un projet partagé qui a ensuite été présenté à l’ensemble des habitants dans le cadre d’une réunion publique, en mars 2013. Ces nombreux échanges ont permis de réfléchir, ensemble, à l’usage de ces espaces partagés, aux déplacements piétons sur le site, à la place de la voiture et à la qualité des espaces extérieurs. Ce travail de concertation avec les résidents a permis de recueillir leurs remarques et leurs suggestions et surtout d’adapter le projet afin qu’il réponde au mieux aux besoins des familles et à leurs attentes.

Aujourd’hui, le square Baboeuf et le parvis Courteline ont bientôt fini de faire peau neuve ! Les travaux ont pu démarrer en octobre 2013, par le square Babeuf suite à l’intervention de la Ville de Lille sur l’implantation de la nouvelle aire de jeux. Puis les travaux se sont poursuivis par l’aménagement du parvis et de l’esplanade devant l’agence Partenord habitat. Ils se termineront en avril 2014 par le semis de pelouses et les plantations de massifs dès que les conditions climatiques le permettront.

photo 4

Précarité énergétique et Ville durable : la table ronde de la Fondation Abbé Pierre

photo2J’étais l’invité d’une table ronde à l’Université Lille 2 sur la politique du logement organisée par le comité régional de la Fondation Abbé Pierre.

Le débat s’articulait autour de trois questions : la précarité énergétique, la ville durable et l’enjeu du logement dans la campagne des élections municipales.

J’ai tout d’abord souhaité souligner le rôle du Département du Nord dans la lutte contre la précarité énergétique alors que 28% de la population régionale éprouve les plus grandes difficultés à payer les factures de gaz ou d’électricité.

A travers la gestion du Fonds de Solidarité Logement (FSL), le Département vient en aide à plus de 7 000 familles par an. Depuis 2007, l’activité globale du FSL est en hausse de + 19%. C’est dire si le phénomène est grave !

Pour amplifier son action le Département va mettre en place une nouvelle aide pour mieux lutter contre la précarité énergétique dans le parc privé, problématique préoccupante dans le Nord.

photo1J’ai également pu évoquer l’importance du parc HLM et du logement social pour une ville durable.

Le parc HLM est souvent perçu comme un parc daté composé de grands ensembles immobiliers construits à la hâte, véritables passoires thermiques. Or, le secteur HLM est en réalité un pionnier dans les démarches d’économie d’énergie : le logement social affiche une consommation énergétique inférieure de 20% en moyenne à celle du secteur résidentiel national ! Les bailleurs sociaux vont presque toujours au delà de la réglementation imposée en anticipant les futures normes thermiques.

Enfin, le logement est l’un des enjeux de la campagne des élections municipales mais également de la campagne des élections européennes !

Les réformes nationales du logement peuvent avoir un impact positif dans nos communes, pour peu que les équipes municipales s’en saisissent !

Parmi les points positifs : le renforcement de la loi SRU, le taux réduit de TVA pour la construction neuve ainsi que les travaux de réhabilitation thermique, de nouvelles mesures pour lutter contre l’habitat indigne ou la modernisation des règles d’urbanisme.

Au niveau de l’Europe, les fonds FEDER sont un levier dans les opérations de construction de logements sociaux. Le Nord Pas-de-Calais a pu ainsi bénéficier de deux enveloppes de 20 millions d’euros chacune pour financer des chantiers de réhabilitation. L’Europe peut, elle aussi, être facteur de progrès pour le logement !