Archives pour l'étiquette Président du Conseil général

Situation des Roms de Chateaubriand à Tourcoing

La Voix du Nord (édition de Tourcoing) du 05 septembre dernier consacre un article à la situation des Roms de Chateaubriand intitulé « Verts et PS réagissent enfin et réclament une solution locale pour les Roms ».

Quelques précisions méritent d’être apportées.

Il faut déjà rappeler que dès 2012, le Département du Nord a agit en conscience en obtenant une première procédure d’expulsion qui n’a jamais été appliquée par le Préfet.

En tant que Président du Conseil général, constatant la dégradation des conditions de la vie quotidienne, j’ai de nouveau engagé une procédure d’expulsion devant le tribunal de grande instance de Lille en décembre 2014.

Il s’agissait pour le Département de prendre acte de la détérioration sévère des conditions sanitaires et de créer les conditions pour un véritable tour de table avec l’ensemble des acteurs permettant le relogement dans la dignité des personnes concernées.

C’est ce que prévoit la circulaire du 26 août 2012 relative « à l’anticipation et à l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites » et que nous avons souhaité voir appliquer (http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/campements-illicites-cadre-action-pour-services-etat.html).

La procédure d’expulsion permet ainsi à chacun de prendre ses responsabilités. C’est le meilleur moyen pour aider les familles qui le souhaitent à se sédentariser et s’intégrer via un relogement à proximité afin de poursuivre la scolarisation des enfants.

C’est le discours en cohérence de la gauche et du PS, hier comme aujourd’hui, au niveau local comme au Département du Nord.

J’ajoute qu’à Lille Métropole Habitat (LMH) nous intégrons la problématique de sédentarisation avec par exemple la construction d’un immeuble de 11 logements à l’angle de la chaussée Galilée et de la rue de la Tossée comprenant un centre d’hébergement temporaire qui concernerait trois familles (http://www.lavoixdunord.fr/region/tourcoing-le-sort-des-roms-toujours-suspendu-a-une-ia26b58810n2668794).

Des sujets tels que celui-ci suscitent, légitimement, de vives émotions. Toutefois, pour proposer des solutions pérennes, humaines et efficientes, il faut savoir faire appel à la raison et au sang-froid.

Le courage en politique n’est pas toujours là où on le croit.

Eléction à la Présidence du Conseil général

J’ai été élu aujourd’hui Président du Conseil Général du Nord.

Mes premiers mots ont été pour saluer le travail de mon prédécesseur, qui reste conseiller général de Lille Sud-Ouest.

La nomination de Patrick Kanner au Gouvernement est une nouvelle importante pour notre Département et au-delà pour tous les défenseurs de la décentralisation. 

J’ai également insisté sur la gravité de la crise économique et sociale que traverse le pays et le rôle essentiel des collectivités locales et notamment des Départements qui doivent pouvoir jouer leur rôle d’investisseur.

En effet, les Communes, Départements et Régions ne sont responsables que de 9,5 % de la dette nationale alors qu’ils assurent 75% de l’investissement public et font tourner 50% de l’activité du BTP.  Le maintien de l’investissement public local est le vrai plan de relance ! 

En ce sens,  le Canal Seine Nord-Europe sera un acte  déterminant pour le développement de nos territoires. 

Je suis ensuite revenu sur la réforme territoriale qui selon lui, doit représenter un réel progrès.

Oui à la clarification des compétences, oui aux chefs de file, oui à de nouveaux transferts de compétences justement compensés mais mille fois non aux lois de recentralisation et de « dévitalisation » des Départements

J’entends poursuivre l’action volontariste engagée pour réduire les inégalités et construire un Nord toujours plus fort et solidaire.

Retrouvez ici l’intégralité de mon intervention en Séance Plénière à l’issue de mon élection comme Président du Conseil général.