Archives pour l'étiquette reconquête

Mon choix pour la Fédération du Nord du Parti socialiste

Il y a une quinzaine de jours, j’ai eu l’occasion d’exprimer dans La Voix du Nord mon sentiment sur la situation du Parti socialiste en général et de la Fédération du Nord en particulier (consulter l’article). Interrogé sur un éventuel changement à la tête de notre Fédération, j’avais répondu « ce n’est pas une histoire de personnes, plutôt une question de fin de cycle ». Ce constat, nous sommes nombreux à le faire.

Tourmenté par les défaites successives aux élections européennes, municipales et départementales notre Fédération doit travailler à la reconquête du cœur des Nordistes et des territoires.

Dans ce contexte, les militants socialistes semblent désabusés. Dès lors, la question est : comment redonner de l’élan ?

Nous devons mettre en place des méthodes plus participatives et plus transparentes. Les militants se sont exprimés à ce sujet lors des récents Etats généraux organisés par la Fédération du Nord. Nous avons à renforcer les liens entre élus, militants et habitants. Il nous faut renforcer notre démocratie interne et redonner toute leur place aux militants. Certains ressentent un manque de respect et l’ont exprimé.

Face à ce constat, nous devons élargir le débat, créer des lieux de discussion permanents, plus ouverts sur la société, comme les socialistes belges savent le faire. Les assemblées générales du PS doivent en finir avec les messages qui descendent du haut vers la base. Les membres du PS doivent être plus engagés dans le monde associatif, davantage présents sur les réseaux sociaux en tant que militants et pas seulement à titre individuel. Enfin, sur le rassemblement à gauche, il ne suffit pas de vouer aux gémonies les vilains qui n’ont pas voulu venir avec nous. Il faut s’interroger sur les raisons qui ont empêché ce rassemblement.

Les choses sont claires, pour reconquérir ses positions, le PS doit faire évoluer ses pratiques.

Ces convictions, je les porte depuis plusieurs semaines auprès des différentes instances de notre Parti afin qu’une candidature de consensus puisse émerger pour engager ce chantier.

Force est de constater que ce consensus n’a pu se réaliser et que nous nous retrouvons aujourd’hui en position de faire un choix. Je le regrette sincèrement.

Le jeudi 11 juin, les militants de la Fédération du Nord auront à désigner leur Premier secrétaire. Chacun devra choisir en son âme et conscience la personne la plus à même d’impulser un nouvel élan et de rassembler l’ensemble des socialistes du Nord.

En responsabilité, j’ai décidé de faire le choix du changement en soutenant la candidature de Martine Filleul.

J’en appelle à chacun pour ne pas tomber dans le piège médiatique qui opposerait un camp contre un autre, une sensibilité par rapport à une autre. Un piège dans lequel nous serions collectivement perdants.

Un seul enjeu se présente à nous, l’avenir de notre Fédération et de notre Parti. Pour le reste, faisons en sorte que nos différences demeurent source de richesse.