Archives pour l'étiquette réforme des retraites

RAPPORT DE RENTREE POLITIQUE PAR DIDIER MANIER

Voici le rapport de rentrée politique que j’ai présenté devant le Conseil Fédéral du Parti Socialiste du lundi 13 septembre 2010 :

La crise n’est pas finie.

La crise mondiale continue. En France, elle est amplifiée par la politique inefficace du gouvernement. Les réponses se révèlent complètement inadaptées.

Le chômage a passé la barre des 10% alors qu’en Allemagne, il se chiffre à 6,9%. Moins de 50% des emplois créés sont des contrats à durée indéterminée.

On sait que la croissance d’aujourd’hui crée les emplois de demain. Or elle n’est que d’un petit pourcent en France. Le taux de croissance pour 2010 en Allemagne, notre partenaire, s’élève à 3%.

Le Premier Ministre impose une politique de rigueur où l’on épargne les plus riches. Le bouclier fiscal est maintenu. 20 milliards d’euros ont été donnés aux banques sans contrepartie.

La rentrée politique mobilise l’opinion.

Les Français sont déjà descendus 3 fois dans la rue en l’espace de quelques jours.

Le 3 et le 4 septembre, à l’appel de la Ligue des Droits de l’Homme, des rassemblements ont eu lieu partout dans les grandes villes pour manifester contre la politique du pilori.

Les Roms roumains sont devenus les boucs émissaires du gouvernement. C’est une stratégie honteuse qui jette un voile sur les vrais problèmes économiques et sociaux du pays.

Ne nous trompons pas de cible, les responsabilités sont au niveau de l’Etat roumain et de la Commission Européenne. Les élus locaux et notamment les maires ne font qu’appliquer les mesures de sécurité publique qui leur sont dévolues.

On a appris tout récemment l’existence d’une circulaire demandant des mesures spécifiques contre des catégories de la population. Les Roms étaient ciblés par le Ministère de l’Intérieur.
Ce n’est pas digne de notre République.

L’image de la France est dégradée. La condamnation internationale est unanime. Le Parlement Européen a voté une résolution, jeudi dernier, sur les discriminations contre les Roms. Même Fidel CASTRO, grand démocrate devant l’Eternel… a critiqué la politique de la France à l’égard des Roms !

Le deuxième rendez-vous a eu lieu le 6 septembre. A l’appel du SNES, les enseignants ont défilé contre la suppression de moyens et de postes dans l’Education Nationale. Cela fait 40 000 postes supprimés depuis 2007. Les parents d’élève avec la FCPE et tous les syndicats d’enseignants sont sur le qui-vive à l’occasion de la rentrée scolaire.

Enfin, il y a eu la mobilisation extrême du 7 septembre. 2,5 millions de Français ont manifesté contre la réforme des retraites du gouvernement.

Oui, il faut une réforme des retraites, une réforme efficace et juste. La réforme de Monsieur WOERTH n’est pas équilibrée financièrement. Elle fait passer l’âge légal de 60 à 62 ans. Il faudra attendre 67 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Le Parti Socialiste présente une réforme efficace. Nous devons continuer de la populariser. Plusieurs voix s’expriment pour la défendre. Elles sont à l’unisson. Il faut cultiver cette unité retrouvée.

La réforme des retraites sera adoptée mercredi à l’Assemblée Nationale. Les syndicats ont annoncé une nouvelle journée de mobilisation le 23 septembre lors de l’examen du projet au Sénat.

Le gouvernement veut passer en force son projet de régression territoriale.

Le projet de régression territoriale sera examiné en septembre au Parlement. La Commission des Lois de l’Assemblée Nationale est déjà revenu sur les amendements du Sénat.

Les sénateurs avaient modifié dans le bon sens le mode de scrutin du conseiller territorial, le nombre des élus par département, les dispositions sur les métropoles et les pôles métropolitains. La clause de compétence générale était sauvée.

Le rapporteur UMP à l’Assemblée Nationale a rétabli les régressions du gouvernement. C’est un véritable mépris du travail parlementaire !

La réforme territoriale met à mal la décentralisation. Il faut se battre contre le projet du gouvernement qu’il veut passer en force. La Fédération Nationale des Elus Socialistes Et Républicains a lancé un appel à mobilisation le 25 septembre dans toutes les mairies, Conseils Généraux et Régionaux.

Le Parti Socialiste est au travail.

Les socialistes ont montré leur meilleur visage à La Rochelle. C’est un Parti crédible, constructif et uni. La traditionnelle université de rentrée à Lomme a été un succès avec la présence de militants, de sympathisants et d’élus.

Aujourd’hui, les voix s’expriment à l’unisson pour défendre les retraites, s’opposer à la politique du gouvernement et proposer un projet pour la France. Que de chemin parcouru en quelques mois !

Oui, il faut dire aux Français qu’une autre politique est possible. Paul MAGNETTE, responsable belge du PS, citait Jean Jaurès samedi à Lomme : « le socialisme est un combat moral ». Plus que jamais, nous devons nous montrer fidèles à nos valeurs. Nous avons du pain sur la planche pour construire une autre France que l’on veut efficace, solidaire et fraternelle. Oui, une autre France est possible !

Retraites : le combat est historique. Tous mobilisés !


Il y a un siècle, la France se dotait de sa première loi sur les retraites : la loi du 5 avril 1910 sur les retraites ouvrières et paysannes. Déjà, en 1879, le député Martin Nadaud défendait l’instauration de retraites ouvrières et de protections contre les accidents du travail. Il aura fallu 30 ans pour que le projet aboutisse au Parlement ; pour que la retraite à 65 ans devienne effectivement un droit, basé sur la capitalisation obligatoire.

En 1945, le pays est ravagé par la guerre. Il y a pénurie. Pourtant, dès la Libération, le programme du Conseil National de la Résistance est mis en œuvre. La Sécurité Sociale est créée. Le système de retraites par répartition est mis en place. D’autres réformes vont suivre : la semaine de 40h, le salaire minimum. La démocratie sociale renaît.

Le 10 mai 1981, François Mitterrand est élu Président de la République. La retraite à 60 ans figure parmi les 110 propositions du candidat socialiste. Elle devient effective le 26 mars 1982. « L’abaissement à 60 ans de l’âge de la retraite est une aspiration sociale ancienne qui n’a pas reçu jusqu’à présent une réponse satisfaisante » peut-on lire dans l’ordonnance. « Cela constituera une étape significative de la politique de progrès social mise en œuvre par le gouvernement ». C’est l’idée d’un « véritable droit au repos que les travailleurs sont fondés à revendiquer en contrepartie des services rendus à la collectivité ».

Aujourd’hui, presque 30 ans plus tard, le gouvernement veut toucher à un acquis social majeur, la retraite à 60 ans. Le choix de faire travailler plus longtemps est idéologique. C’est la remise en cause de tout un siècle de progrès social lié au mouvement ouvrier. Denis Kessler, l’ancien patron du MEDEF ne s’était pas trompé quand il déclarait en 2007 : « Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance ! »

Le gouvernement veut liquider la retraite à 60 ans. Nous ne pouvons pas le laisser faire. La réduction du temps de travail aura permis d’allonger l’espérance de vie. Elle aura permis à des millions de retraités de s’impliquer dans la vie locale, dans les associations ou – tout simplement – de s’occuper de leurs petits-enfants. Les salariés ont gagné une vie après le travail. Cela ne peut pas s’arrêter en 2010.

Nous sommes dans un vrai combat de civilisation. Nous pouvons le gagner. Les Français ont compris que la réforme du gouvernement n’est pas inéluctable. Des solutions existent pour financer les retraites sans toucher aux 60 ans. Demain, dans la rue, des millions de salariés vont défendre notre acquis social. Nous serons à leur côté pour faire valoir nos propositions et leur dire qu’en 2012, les socialistes s’engageront à revenir sur la réforme du gouvernement.

Demain, le rendez-vous est fixé à 14h à la Fédération du Nord du Parti Socialiste. Le départ de la manifestation aura lieu à 14h30 à Lille Porte de Paris. 70 % des Français approuvent déjà le mouvement social. C’est possible de gagner !

Retraites, le nouvel avertissement des français au Gouvernement !

Le 24 juin, les socialistes étaient derrière les syndicats dans toutes les manifestations en France, afin de se battre pour une réforme des retraites juste, efficace et durable. Avec plus de deux millions de manifestants, c’est une mobilisation massive qui a eu lieu hier. Les Français ont dit leur volonté d’une réforme des retraites juste, efficace et durable, loin des propositions injustes et irresponsables du gouvernement.

J’étais moi-même à la manifestation de Lille où près de 40 000 personnes se sont mobilisées. Des salariés aux chômeurs, des retraités aux jeunes regroupés au sein du Collectif « la Retraite une Affaire de Jeunes« , tous étaient réunis autour des mêmes revendications.

Martine AUBRY et les socialistes ont présenté leurs propositions pour une réforme du système de retraites juste, efficace et durable et pour un système personnalisé.

La rencontre sur les retraites qui se déroulera à Roubaix le 29 juin prochain en présence de la Première Secrétaire du Parti socialiste sera l’occasion de renouveler nos propositions et d’échanger sur ce sujet essentiel avant la trève estivale.

APPEL A LA MOBILISATION POUR DEFENDRE LES RETRAITES

Ce jeudi 27 mai, une grande manifestation intersyndicale est organisée pour défendre l’emploi, les salaires et les retraites, mis à mal par les gouvernements successifs de Nicolas Sarkozy.

Cette manifestation se déroulera en présence de notre Premier Secrétaire national, Martine Aubry, et notre Premier Secrétaire fédéral, Gilles Pargneaux.

Le rendez-vous est fixé à 14 heures au siège de la Fédération du Nord.

Nous devons tout faire pour faire entendre notre voix, montrer que nous sommes mobilisés sur ces questions majeures qui engagent la qualité de vie de nos concitoyens.

Soyons nombreux !

Retrouvez ici les propositions du Parti Socialiste pour une réforme juste, efficace et durable des retraites.