Archives par mot-clé : réhabilitation

Partenord Habitat inaugure la première semaine nationale des HLM en livrant 92 logements BBC à Lomme

LOGO SEMAINE NATIONALE HLM 2013Du 8 au 16 juin 2013, 216 organismes participent à la première semaine nationale des HLM et du logement social. A cette occasion, Partenord Habitat a choisi  de mettre l’accent sur le rôle des nouvelles technologies au service de l’efficacité énergétique à travers une opération emblématique : la réhabilitation de 92 logements en BBC à Lomme. 

1 Français sur 6 vit en HLM, près de 10 millions de résidents. Le logement social apporte une réponse utile et majeure aux besoins de la population. Il est également adapté aux nouveaux défis de notre société pour des logements économes, performants et durables. A travers cette semaine nationale, le Mouvement HLM souhaite sensibiliser l’opinion sur l’importance de l’habitat social et les innovations de nos offices publics. Encore trop fréquemment, le parc HLM est considéré comme un parc vétuste et dégradé.

Pour lutter contre les idées-reçues, nous avons choisi de montrer avec Partenord Habitat que le logement social et les bailleurs publics pouvaient être pionniers, notamment en matière d’éco-performance.

Partenord Habitat s’est d’ailleurs engagé dans une grande politique de réhabilitation tournée vers la gestion durable de l’énergie. Elle constitue la meilleure réponse pour réduire les charges de consommation, toujours plus importantes dans le budget des résidents ainsi que limiter les gaz à effet de serre, dangereux pour l’environnement. 400 millions d’euros vont être investis pour améliorer la performance énergétique de nos 11 500 logements encore étiquetés E, F ou G.

Avec Roger Vicot, Maire de Lomme pour l'inauguration des résidences Liberté, Egalité, Fraternité et Renaissance.
Avec Roger Vicot, Maire de Lomme pour l’inauguration des résidences Liberté, Egalité, Fraternité et Renaissance.

La réhabilitation des résidences Liberté, Egalité, Fraternité et Renaissance à Lomme s’inscrit dans cette politique volontariste. A l’origine du projet, il était prévu de revaloriser un patrimoine ancien datant des années 70. Les bâtiments énergivores cumulaient les handicaps. Les travaux lui ont offert une seconde jeunesse. Au niveau architectural, l’agrandissement des balcons, la pose d’une nouvelle façade qualitative ou l’aménagement de jardins récréatifs aux pieds des immeubles ont  de manière significative amélioré le cadre de vie. Au niveau énergétique, l’étiquette du bâtiment est passé de E à C tout en décrochant le label BBC. Au niveau enfin de l’accessibilité, 28 logements ont été adaptés pour l’accueil de personnes souffrant de handicap. L’opération a duré 2 ans. Les logements ont été livrés au mois de mai.

Cette opération de Partenord Habitat – mise en valeur à l’occasion de la semaine nationale des HLM – est exemplaire dans l’éco-performance et l’utilisation des nouvelles technologies. L’amélioration thermique après travaux permet une baisse de 20% des charges. Les résidents bénéficient également d’une information très précise sur leurs consommations d’eau, d’électricité ou de gaz via un portail internet et un relevé leur est adressé tous les mois.

Découvrez ici le clip vidéo de Partenord Habitat sur la réhabilitation des quatre résidences Liberté, Egalité, Fraternité et Renaissance à Lomme tourné à l’occasion de la semaine nationale des HLM.

CLIP PARTENORD

Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo.

Villeneuve d’Ascq – Triolo Les bâtiments cubiques ont fait peau neuve

Typiques des années 70, les bâtiments cubiques, rue Yves Decugis, ont été liftés durant deux ans et demi par Partenord, qui en a profité au passage pour reconstruire le local résidentiel collectif (LCR), et créer un point-services. Coût total : 14,5 millions d’euros.

C’est à un chantier titanesque que s’est attaqué Partenord en novembre 2007, au Triolo. Le quartier, le premier construit dans le cadre de la ville nouvelle, fait en effet l’objet de beaucoup d’attentions. Les bâtiments cubiques de la rue Yves Decugis, au total 316 logements répartis en trois bâtiments, viennent d’être réhabilités, au terme de près de trois ans de travaux. Des appartements et des logements individuels en coeur d’îlot. Jeudi soir, lors de l’inauguration, des habitants ont ouvert leur logement. Ainsi Mélanie Vertavel, locataire depuis 2003, témoigne, « ils ont repeint le plafond de la cuisine, changé l’évier, le cumulus, la salle de bain a été refaite, ainsi que le sol du salon. » La jeune femme qui travaille à la Haute Borne apprécie franchement le quartier, « on est bien ici, on est près de tout, avec le métro à côté, les commerces… »

Économiser 20 % de charges

Le but des travaux, outre la rénovation, c’est bien sûr les économies d’énergie : isolation des façades, double vitrage, production d’eau chaude par énergie solaire, toitures végétalisées pour les individuels… « Nous voulons faire économiser 20% de charges », témoigne Didier Manier, président de Partenord Habitat, qui a rappelé au passage le souci du bailleur d’augmenter le moins possible les loyers. « Lors du dernier conseil d’administration , on a voté une augmentation de 1%. C’est difficile de faire moins alors que l’État va ponctionner 2% des loyers des bailleurs sociaux. » Et l’élu, (il est également conseiller municipal et vice-président du Conseil général), de se livrer à un calcul : « pour un T2, les augmentations de loyers reviennent à 12 E par mois. » Partenord a aussi fait reconstruire le local communautaire résidentiel ( LCR) qui accueille, entre autres, l’Association d’animation du Triolo, présidée par Françoise Rossit. Un violent orage, en juillet 2005, avait détruit la toiture et contraint le bailleur à condamner l’accès aux locaux. Quatre ans et 1,1 million d’ E après, c’est un bâtiment flambant neuf, Chemin du Triolo, juste après la passerelle, qui a vu le jour. Le premier étage accueille un point-services avec trois agents Partenord qui se chargeront des problèmes techniques, de loyers ou de la prospection pour les demandes de logements. Le point services existait quelques années auparavant dans l’un des logements de la résidence, en rez-de-chaussée, mais vu son état de vétusté, il avait été transféré chaussée Hôtel de ville et ne remplissait plus son rôle de proximité.
La ville a participé à la reconstruction du LCR, et la réhabilitation est dans la droite ligne des souhaits municipaux, « il faut que la ville soit remise à bon niveau après le budget de 2014 », a réaffirmé Gérard Caudron. Ça a l’air plutôt bien parti !

En chiffres

316 : C’est le nombre de logements réhabilités, dont 290 collectifs répartis dans six résidences (bâtiments Tamise, Touraine, Terre-Neuve, Tramontane, Thermes et Trocadéro) et 26 individuels.
14,5 millions : C’est le coût total en euros de la réhabilitation. 1,1 million d’euros pour le Local collectif résidentiel et 548 000 € pour le point-services. La Ville a contribué financièrement à hauteur de 271 000 €.

Isabelle Dupont
Nord Eclair