Archives pour l'étiquette réseau départemental Arc en Ciel

Dans L’indicateur des Flandres : le Conseil général du Nord revoit sa politique de gratuité

CAR ARC EN CIELVent de panique dans certaines familles de Flandre, dont les enfants sont scolarisés dans le privé, à la veille de cette rentrée. Elles ont appris durant l’été que le transport scolaire vers l’établissement dans lequel leurs enfants étaient scolarisés n’était plus pris en charge par le Conseil général du Nord, en charge de l’organisation des transports scolaires. Et pour cause, le Département a décidé de revoir sa politique en matière de transports scolaires à l’issue des ateliers sur la mobilité organisés un peu partout dans le département.

« On a changé les règles qui dataient de 25 ans » souligne Didier Manier, premier vice-président du Conseil général en charge des transports. « Il existait une certaine inéquité entre privé et public » ajoute-t-il. En effet, alors que la gratuité était accordée aux élèves du public scolarisés dans leur établissement de rattachement, elle l’était aussi aux élèves du privé mais de manière plus souple. « Le privé avait deux ou trois établissements de rattachement » constate le premier vice-président. Par ailleurs, le Conseil général qui mobilise, chaque année 60 millions d’euros pour la gratuité du transport à destination de 70 000 élèves, a constaté qu’une partie des familles demandaient la carte de gratuité mais n’empruntaient jamais le bus.

Face à ces dysfonctionnements, le département du Nord a revu sa copie. Afin de réduire les inégalités entre public et privé, les services du Conseil général ont travaillé avec les directions diocésaines de Lille et de Cambrai. Elles ont redéfini les établissements de rattachement. C’est pourquoi certaines familles découvrent avec surprise que le transport financé hier ne le sera plus à la rentrée prochaine. C’est le cas dans la commune de Vieux-Berquin où le centre village et les hameaux de Sec-Bois et la Caudescure ont des habitudes scolaires bien différentes. Pour autant tous les élèves de Vieux-Berquin sont rattachés aux établissements de Bailleul pour le collège. Or à la Caudescure, les élèves fréquentent les collèges de Merville, puisque un bus les dessert, à Sec-Bois, on vient plutôt à Hazebrouck et en centre-village, on fréquente les établissements de Bailleul ou Hazebrouck. La municipalité a bien essayé de convaincre le Conseil général mais en vain, au nom de la sacro-sainte carte scolaire.

Tout en revoyant le principe de gratuité accordé pour les élèves résidant à plus de trois kilomètres de l’établissement scolaire, le département a élargi le principe dérogatif. Une langue vivante obligatoire, la fréquentation d’une section sportive, d’une classe internationale sont autant de raisons de pouvoir déroger à la règle. « Nous les étudions au cas par cas » souligne Didier Manier.

Des voyages illimités

Enfin, si le principe de gratuité ne prévaut que pour le transport scolaire, le Département a établi une nouvelle tarification du transport pour les moins de 26 ans. Alors que l’abonnement annuel coûtait encore 300 euros, l’année dernière, il est passé à 160 euros, voire moins cette année, pour des trajets illimités, sept jours sur sept dans le département avec la possibilité de se rendre dans le Pas-de-Calais. « Nous avons mis en place une tarification sociale » explique Didier Manier, qui variera de 10 à 16 euros par mois selon le montant du quotient familial.

Afin de répondre aux interrogations des familles, surprises par cette nouvelle tarification, le Conseil général du Nord a mis en place une plateforme téléphonique dédiée aux transports. Didier Manier reconnaît un problème d’informations des familles. « La délibération a été prise tardivement, fin juin » explique-t-il. Les vacances scolaires ont alors pris le pas sur les tracas de la rentrée.

Les familles peuvent appeler le 03 59 73 67 40 ou s’informer sur le site mobilite.lenord.fr

 

Source : L’indicateur des Flandres – édition du mercredi 28 août 2013