Archives pour l'étiquette transports en commun

Objectif Mobilité Liberté 2030 : améliorer tous les modes de transport dans le Nord !

Réuni en Séance Plénière les 24 et 25 juin, le Conseil général a voté le schéma « Mobilité Liberté 2030 » : la nouvelle feuille de route du Département du Nord en matière de transport.

La démarche d’appel à projets engagée dès 2012 a permis d’accompagner l’élaboration du schéma (photo de la remise des prix).
La démarche d’appel à projets engagée dès 2012 a permis d’accompagner l’élaboration du schéma (photo de la remise des prix).

Dès le mois de février 2012, le Département a lancé un appel à projets « améliorer la mobilité de tous les Nordistes » afin de tester de nouvelles solutions en matière de transport. Ce fut une réussite, 20 projets ont été retenus parmi lesquels :  la création d’un transport à la demande dans le Solesmois et le Catésis Caudrésis, la mise en place d’un micro-crédit pour permettre la locaiton ou l’achat d’un moyen de transport par l’association l’ADIE ou la création d’une ligne express Dunkerque Saint-Omer sur le réseau Arc en Ciel.

Du mois de mars au mois d’avril, les Ateliers citoyens organisés sur la mobilité dans l’ensemble du Département du Nord ont permis de cerner les priorités des Nordistes avec plus de 1000 participants et 300 contributions. Les principales thématiques sont le renforcement de l’intermodalité et de l’information multimodale, la problématique des transports en milieu rural : transport à la demande et milieu urbain/milieu rural, l’accès aux transports en commun : accessibilité psychologique et financière et accessibilité physique, les nouvelles mobilités : réduire la dépendance voiture, l’éducation à mobilité durable et moyen de transports écologiques.

La mobilité a été retenue comme thématique des Ateliers citoyens afin que les Nordistes puissent enrichir le schéma départemental de mobilité.
La mobilité a été retenue comme thématique des Ateliers citoyens en 2013 afin que les Nordistes puissent participer et enrichir le nouveau schéma (photo du Forum de synthèse à Lille).

Les enseignements tirés de la démocratie participative ont permis d’élaborer le nouveau schéma à partir des 3 objectifs liés aux thèmes les plus abordés :

– Une mobilité pour une liberté de déplacement,

– Un droit à la mobilité assuré pour tous,

– Une mobilité socialement responsable.

En se basant sur 5 principes d’action qui vont guider la construction et la conduite des politiques de mobilité :

-Ecoute des Nordistes

– Approche transversale

– Innovation

– Partenariat et intermodalité

– Développement durable

Le schéma Mobilité Liberté 2030 adopté en Séance Plénière du Conseil général du Nord le 25 juin 2013.
Le schéma Mobilité Liberté 2030 adopté en Séance Plénière du Conseil général du Nord le 25 juin 2013 (photo de l’hémicycle départemental).

Le schéma Mobilité Liberté 2030 se décline en 50 fiches actions qui seront progressivement déclinées en fiches opérationnelles. Parmi ces fiches, quelques unes peuvent être soulignées  :

– Cars à haut niveau de service sur bande d’arrêt d’urgence : Un travail est engagé concernant un car utilisant la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A23. Cet usage s’accompagnerait d’une redéfinition de l’offre de transport, tant dans l’organisation de la desserte (fréquence importante, cadencement des horaires, organisation des correspondances et des rabattements) que dans les services proposés (confort accru des véhicules, accessibilité, …).

– Transport à la demande (TAD) et structuration du réseau : des intercommunalités porteuses des projets et un Département initiateur, promoteur et cofinanceur. Cette action doit permettre de mieux répondre à la demande des territoires ruraux, tout en redéployant l’offre des cars du département. Il est proposé que cette action soit conduite en partenariat avec les communautés de communes.

– Nouvelle tarification très volontariste en particulier vers les jeunes et les bénéficiaires du RSA.

Dans Voix du Nord Région : sur l’A23, des bus bientôt autorisés à rouler sur la bande d’arrêt d’urgence ?

Pour gagner du temps dans les transports en commun de notre réseau départemental Arc en Ciel, j’évoquais l’idée lors des Ateliers citoyens de pouvoir faire circuler des bus express sur les bandes d’arrêt d’urgence, une proposition qui fait son chemin dans le Nord… A suivre !

VDN REGION 24.06.2013

 Cliquez pour accéder à l’article sur lavoixdunord.fr.

Vers la mise en place d’une billettique intermodale commune dans le Nord Pas-de-Calais

"Pass Pass" permettra dans le Nord Pas-de-Calais de passer du bus au train ou au vélo avec une seule carte en poche !
« Pass Pass » permettra dans le Nord Pas-de-Calais de passer du bus au train ou au vélo avec une seule carte en poche !

Président de la commission billettique au Syndicat Mixte Intermodal Régional de Transports (SMIRT) Nord Pas-de-Calais, j’ai participé mercredi à un voyage d’études à Rouen où la Région Haute-Normandie est à la pointe sur la question de l’intermodalité.

L’intermodalité nous concerne potentiellement tous et tous les jours. On parle d’intermodalité quand plusieurs modes de transports – TER, métro, tramway ou bus – sont utilisés par l’usager au cours d’un même déplacement. Dans le Nord Pas-de-Calais, les habitants effectuent en moyenne 3,9 déplacements par jour, pour une durée moyenne de trajet de 68 minutes. Nombre d’entre eux passent doivent passer d’un transport à un autre.

Notre objectif est donc de faciliter la vie des voyageurs en ne leur proposant plus qu’un seul support pour leurs différents abonnements. Jusqu’à présent, il fallait parfois une carte pour le bus interurbain, une autre carte TER pour le train et encore un ticket de métro ou de tramway pour effectuer un simple trajet domicile-travail. A terme, les trois abonnements pourront être fusionnés dans une seule et même carte.

La Haute-Normandie est la première région française à réussir ce pari après avoir rassemblé autour de la table les 15 Autorités Organisatrices de Transports de son territoire. Il lui aura fallu en tout cinq années pour faire aboutir le projet.

Mis en service en 2011, le service haut-normand « Atoumod » permet ainsi aux usagers de disposer d’une carte unique.

Un portail internet www.atoumod.fr, véritable site d’information multimodale permet également d’organiser son déplacement, de choisir le trajet le plus rapide et de vérifier les horaires de passage des transports.

Avec déjà 40 000 utilisateurs, Atoumod est un projet encore en développement : la Région Haute-Normandie souhaite aller plus loin en proposant aux usagers une tarification par zone géographique et en recherchant une réelle cohérence entre les dessertes des différents réseaux, notamment entre le bus et le train.

Pour relever ce défi de l’intermodalité, la concertation prime entre les nombreux acteurs des transports. Dans le Nord Pas-de-Calais, la réflexion globale est déjà bien engagée et le service « Pass Pass » entre progressivement en service : tous les cars Arc-en-Ciel du Département du Nord sont d’ores et déjà équipés et accessibles avec la carte.

L’intermodalité est un sujet d’avenir déterminant. Alors que la voiture représente encore 65 % des déplacements, dans notre région, il s’agit aujourd’hui de rendre les transports publics plus attractifs et plus simples d’utilisation pour créer une véritable alternative au tout automobile. Les enjeux économiques, écologiques mais aussi sociaux l’exigent ! Je suis particulièrement sensible aux bénéfices en termes de sécurité, de cadre de vie ou de temps dans les transports que nous pourrons collectivement engranger.

Département du Nord : près de 400 participants au dernier rendez-vous sur la mobilité !

Forum-160513-1Près de 400 personnes ont participé hier au Forum de synthèse, l’ultime rendez-vous sur la mobilité organisé par le Département du Nord. C’est un vrai succès ! Des Nordistes des quatre coins du département étaient présents. Des élus, des Maires, des Conseillers généraux mais également de nombreux acteurs associatifs ont répondu à l’appel du Conseil général.  C’est une très belle reconnaissance pour notre politique de démocratie participative départementale impulsée par Patrick Kanner.

De nombreuses interventions ont ponctué la soirée sur les thèmes jugés les plus prioritaires par les participants aux Ateliers citoyens de Gravelines, Douai, Lomme, Marly, Maubeuge, Caudry ou Cassel :

  • Changer la mobilité, vers des modes doux,
  • Organiser l’intermodalité : un titre unique, une autorité unique, une information centralisée,
  • La voiture autrement : transport à la demande, covoiturage, autopartage,
  • Insertion et accès à l’emploi,
  • Le droit à la mobilité : quand l’accessibilité pour les personnes handicapées bénéficie aussi à l’ensemble de la population,
  • Désenclaver les territoires ruraux.

Un livret d’expression des Ateliers citoyens a également été remis hier aux participants. Il condense toutes les réflexions, les propositions et les attentes qui ont pu émerger des territoires.

Les résultats de cette grande concertation vont être pris en compte pour l’élaboration du schéma départemental « liberté-mobilité » qui sera présenté en Séance Plénière du Conseil général du Nord le 24 juin prochain.

La réalisation d’un plan cyclable, la mise en place d’une nouvelle tarification ou l’amélioration des modalités des transports adaptés avec davantage de souplesse font partie des très bonnes idées qui sont sorties des Ateliers citoyens.

Hier soir, nous avons clôturé en beauté cette belle séquence d’échange avec les Nordistes sur une politique départementale prioritaire : la mobilité est en effet synonyme de liberté et d’autonomie. Merci encore à l’ensemble des participants !

Pour rester informer des suites de la démarche, c’est ici.

Mobilité : participez jeudi au Forum de synthèse des Ateliers citoyens à Lille !

Après les 300 contributions déposées sur le site internet jepartipe.lenord.fr et les sept Ateliers citoyens qui ont déjà rassemblé un peu plus de 1000 personnes dans les territoires, le Forum de synthèse viendra clôturer, jeudi à la salle des Fêtes de la Préfecture, la grande concertation organisée par le Conseil général du Nord sur la mobilité.

Comme indiqué par la Mission Démocratie Participative du Département, un travail participatif sera proposé aux participants. Il leur sera demandé notamment de définir parmi les idées présentées, lesquelles doivent être mises en œuvre à court terme (6 mois) / moyen terme (2 ans) / à long terme (+2 ans) et quelles idées méritent d’être rediscutées, retravaillées collectivement avant d’être mises en œuvre.

Rendez-vous jeudi ! Invitation Forum de synthèse Ateliers Citoyens sur la mobilité RECTO

 Cliquez sur l’image pour télécharger l’invitation.