Un partenariat exemplaire pour la future résidence de Partenord, boulevard Van-Gogh à Villeneuve d’Ascq

Dévoilé lors du dernier conseil municipal, le projet de résidence adaptée aux personnes âgées ou handicapées, situé à l’angle de l’allée Jean-Vilar et du boulevard Van-Gogh, repose sur un partenariat exemplaire avec la ville et met en oeuvre des innovations techniques inédites dans le département. Didier Manier, président de Partenord Habitat, détaille l’opération qualifiée par lui « d’exemplaire ».

– Pourquoi lancer un tel projet ?
« La problématique générale du vieillissement impose aux bailleurs sociaux d’anticiper, en proposant des logements adaptés et évolutifs. « Jean-Vilar » répond à cette double exigence. On sait qu’aujourd’hui, on peut rester jusqu’à 85 ans dans son logement. Or dans le Nord, on recense déjà plus de 465 000 personnes âgées de plus de 65 ans. À Partenord, j’ai initié un « plan stratégique patrimonial senior », à partir de nos logements existants et des locataires actuels. Cela nous permet de planifier les opérations. »

– Pourquoi avoir choisi cet emplacement à Villeneuve-d’Ascq ?
« À la fois en raison d’une opportunité foncière, du lien central et de la proximité avec des services déjà adaptées pour les personnes handicapées. »

– Tous les logements seront-ils en locatifs ?
« Oui, aucun ne sera proposé à la vente. »

– La livraison est prévue pour 2012. Sur quelles bases se fera l’attribution des logements ?
« Elle sera décidée avec la commune, à travers une commission autonome, qui examinera les demandes. Mais en amont, un travail sera fait en concertation étroite avec la municipalité et le Centre communal d’action sociale, comme c’est déjà le cas pour Les Coquelicots, au Breucq. »

– Pourquoi avoir fait le choix, plus coûteux, d’un bâtiment à fortes performances environnementales ?
« Parce qu’une de nos préoccupations premières est que nos locataires puissent faire des économies sur les dépenses d’énergie. Dans nos résidences, le pouvoir d’achat est relativement faible, alors si on peut faire baisser de 25 à 30 % ces frais-là, il ne faut pas hésiter. Si on ne le fait pas pour des personnes amenées à rester longtemps, qui le fera ? Ce sera également un site pilote en domotique. Ce qui signifie concrètement que les portes ou les volets s’ouvriront tous seuls selon une programmation. Un logement sera dédié au très grand handicap, sachant qu’on sera dans une résidence de logements, et non pas médicalisée. C’est un concept novateur dans le Nord. »

– En quoi l’aide de la ville rend cette opération exemplaire ?
« Si on avait dû payer le foncier, on n’aurait pas pu la réaliser de la sorte. Le terrain est mis gracieusement à notre disposition pour une durée de 55 ans, en échange d’un droit d’entrée de 55 000 E. Dans une telle matière, c’est souvent le prix du foncier qui fait obstacle. On voit bien que lorsque les communes jouent le jeu, cela rend possible des opérations comme celle-là. C’est un projet modèle. »

LAURENT WATIEZ

Le projet sera présenté lors d’une réunion publique le 24 mars à 18 h 30, à l’hôtel de ville.

Voix du Nord
02.03.2010

Une réflexion au sujet de « Un partenariat exemplaire pour la future résidence de Partenord, boulevard Van-Gogh à Villeneuve d’Ascq »

  1. Je trouve que cette initiative est une trés bonne idée. Pour moi retraité, faisant partie de cette population vieillissante ce serait une bonne opportunité, qui me permettrait de rester à Villeneuve-d’Ascq.Qui plus-est dans de meilleures conditions qu’actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *