Villeneuve d’Ascq Flers Sart : Malgré un contexte difficile, le centre social positive pour 2013

Vendredi, Francesco Volpato, président du centre social Flers Sart a ouvert la cérémonie des voeux devant une nombreuse assemblée. L’occasion de réaffirmer ses convictions et ses valeurs.

Francesco Volpato a fait état d’une année 2012 riche en animations diverses, dans tous les domaines et pour tous les âges. « Cette réussite est le fruit du travail quotidien de nos 26 salariés, des bénévoles, des habitants et de nos partenaires associatifs. Merci à toutes et à tous. » Le Centre social Flers Sart regroupe 500 familles adhérentes, soit environ 1 400 utilisateurs. En 2013, les projets ne manquent pas. Citons la création d’un spectacle de danse contemporaine avec la participation d’usagers du centre et de personnes handicapées de l’association Tempo en collaboration avec le Troupe de Carolyne Carlson. « La représentation est prévue le 29 mars au Colysée à Roubaix » , précise le président. Parmi les nombreuses animations de quartier proposées durant l’année, l’une d’entre elles se pose en point d’orgue. « La deuxième édition de la Fête de la diversité, organisée par les quatre centres sociaux de la ville, se déroulera le 6 avril à l’Espace Concorde. ».

« Nous y arriverons »

L’année 2013 est aussi celle de la finalisation du projet de centre qui fixera les orientations pour quatre ans, jusqu’en 2017, un projet d’actions concertées du territoire, en coopération avec les autres centres sociaux de la Ville et les différents partenaires, la municipalité, la CAF, le Conseil général. « Je ne vous cache pas les difficultés que nous rencontrons parfois à mener de front tous ces projets, révèle Francesco Volpato. Mais avec l’enthousiasme qui nous anime, je ne doute pas que nous y arriverons. » Ombre au tableau, toutefois, le positionnement de la nouvelle CAF départementale, qui remet en cause les 30 centres sociaux du territoire sur une partie de leurs financements sur fonds propres, et cela, sans concertation. « On avait une histoire, la CAF veut une uniformisation, cela se traduit par une baisse de nos financements, et une remise en cause de la notion de projet de centre, qui constitue le socle de nos actions… Sachez que, associés aux 29 centres sociaux rattachés à l’ancienne CAF de Roubaix-Tourcoing, nous menons actuellement une action pour inverser les tendances en cours et pour défendre ce en quoi nous croyons : le centre social participatif, lieu d’expression et d’apprentissage de la citoyenneté. » Le maire, Gérard Caudron, tout comme Didier Manier, vice-président du Conseil général, ont tous deux assurés de leur soutien. « Dans cette période où l’on voit les besoins augmenter et les moyens diminuer, vous êtes devenus des lieux où l’écoute, l’entraide, la solidarité humaine sont tout à fait importants… Nous serons partenaires, » confirmait le maire. Quand à Didier Manier, il affirme que « Le Conseil général reste un partenaire précieux des centres sociaux, nous serons à vos côtés pour instaurer le dialogue avec la CAF. » Toute l’assemblée s’est ensuite réunie autour d’un chaleureux et délicieux buffet, concocté par quatre bénévoles du centre : Annick, Jeanine, Jeannette et Christèle. Prochain rendez-vous, le 9 février, salle Dequesnnes, pour le loto organisé conjointement par les quatre centres sociaux de la ville.

Gisèle Capron

source : Nord Eclair

édition du lundi 14 janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *