Visite du Centre d’Incendie et de Secours de Villeneuve d’Ascq

J’ai visité ce jour le Centre d’Incendie et de Secours de Villeneuve d’Ascq en compagnie de Françoise MARTIN, ma collègue Conseillère départementale et de Gérard CAUDRON, Maire de Villeneuve d’Ascq. 

IMG_3009L’occasion d’échanger avec le Colonel Gilles GREGOIRE, Directeur du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), du Lieutenant-Colonel Stéphane BEAUVENTRE, Chef du Groupement Territorial et du Capitaine Rodolphe HAUGUEL, Responsable du Centre d’incendie et de Secours.

Nous avons notamment évoqué l’évolution des conditions d’exercice du métier de pompier, les contraintes financières dans lesquelles évolue le SDIS, l’articulation entre les pompiers professionnels et les volontaires, ainsi que le sujet de l’investissement (locaux et matériels d’intervention).

Au-delà de cette visite, je tiens ici à réaffirmer ma solidarité en direction des personnels du SDIS qui se sont mobilisés fortement le 29 septembre dernier avec plus de 900 manifestants à Lille. 

Mettre en cause l’intégrité et la probité des femmes et des hommes qui sont au service de notre sécurité, qui consacrent leur vie à venir en aide aux Nordistes, cela pose clairement question. Les pompiers méritent notre respect !

Bien entendu, sur le fond, les réformes sont toujours possibles et souhaitables. Après une phase de rattrapage soutenue liée à la départementalisation, le SDIS entre désormais dans une nouvelle ère. C’est pourquoi, en tant que Président du Conseil général, j’avais réceptionné début 2015 un audit évoquant de nouvelles pistes de travail et de progrès.IMG_3005

La feuille de route que j’avais confié au Colonel GREGOIRE lors de sa nomination début 2015 ne dit d’ailleurs pas autre chose. C’est le sens des mutualisations et synergies déjà engagées avec le SDIS du Pas-de-Calais au travers des groupements de commandes ou en matière d’interventions.

Mais, soyons clairs, ces réformes ne peuvent aller que dans le sens d’une amélioration du service public de secours. Une politique qui conduirait à allonger les délais d’intervention et à dégrader les conditions de travail des pompiers serait inacceptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *